Remixes: meilleurs que les originaux?

Remixes: meilleurs que les originaux?

L’art de remixer la musique de quelqu’un d’autre remonte à la fin des années 60 et reste une pratique courante dans le monde de la musique, si ce n’est une pratique de plus en plus populaire et élaborée. Beaucoup d’entre nous ont probablement entendu plusieurs versions remixées de chansons avant d’entendre les originaux. Dans de nombreux cas, les remixes atteignent des publics beaucoup plus vastes que leurs versions originales. Pourquoi donc? Eh bien, nous avons quelques hypothèses ci-dessous. Si vous n’êtes pas d’accord, faites le nous savoir dans les commentaires!


Tout d’abord, quelles sont les origines du remixage?

Ce qui a commencé à la Jamaïque dans les années 1960 est maintenant devenu l’un des plus gros générateurs d’argent du secteur de la musique. En gros, cela a commencé par isoler les pistes de batterie et de basse des chansons de ska, reggae et rocksteady, en les doublant (« Dub ») pour les rendre plus costauds, en prolongeant la durée de la chanson, puis en la jouant dans un club où les gens pouvaient danser . Cela répondait à la culture des clubs qui régnait en Jamaïque à la fin des années 1960 et, peu de temps après, les « Toasters » (maintenant connus sous le nom de MC) ont commencé à chanter (et finalement à rapper) sur ces versions « dub ». Cette pratique a finalement été adoptée à Londres et à New York après l’indépendance de la Jamaïque en 1962 et a pris son essor dans de nombreuses directions au cours des dernières décennies (le sampling en est un). Maintenant, un remix est généralement dépouillé puis reconstruit et parfois transformé en une composition complètement nouvelle avec parfois seulement la mélodie intacte. En d’autres instances, il ne reste qu’une petite partie de la mélodie, tandis que d’autres éléments (comme la batterie ou le riff principal) sont immédiatement reconnaissables.

Quels sont actuellement les types de remix ?

Wow, c’est une question chargée! La nature créative et libre des remix a permis la fusion de nombreux genres, styles et, surtout, de cultures. C’est une belle chose qui a beaucoup d’importance dans le monde d’aujourd’hui, qui semble se diviser sur nombre d’autres sujets. La méthode de remixage peut toutefois être réduite à quelques types généraux:

Le « remix officiel » est généralement commandé par l’artiste original ou à son label. Les pistes individuelles du mix sont attribuées à un remixeur, qui reçoit des frais ou des redevances. Un bon exemple de cela des années 2010 est le remix d’Andy C de la chanson du major Lazer « Get Free ». Regardez ci-dessous et remarquez sa longueur de 5:23, plus adaptée à sa lecture en club.

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
Apprendre encore plus

Charger la vidéo

Le « remix bootleg / non officiel » est généralement effectué sans autorisation mais est parfois adopté par l’artiste original s’il génère du battage médiatique et attire plus d’auditeurs.

Le « mash-up » est la combinaison d’une version instrumentale avec la piste vocale d’une chanson différente chantée dans la même tonalité. Voici un exemple parfait, et en prime, de différents genres:

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
Apprendre encore plus

Charger la vidéo

Le « radio edit/ club edit » est un montage de la chanson plus ou moins long, modifié pour différents objectifs ou marchés, généralement effectué par le label / l’artiste original. Si l’original dure cinq minutes, il est fort probable que les DJ de radio ne le liront pas. Un montage radio de trois minutes est alors prévu à cet effet. Par exemple, « I Remember » de Deadmau5 & Kaskade a été raccourci à 3:20 pour la radio car le mixage original est de 9:53.

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
Apprendre encore plus

Charger la vidéo

La réédition est généralement effectuée par des DJ et des musiciens électroniques pour recréer quelque chose de différent d’un mixage stéréo préexistant (aucune piste ou piste séparée n’est utilisée), soit en supprimant une section, en allongeant la longueur avant de réorganiser les pistes existantes.

 

Qu’est-ce qui rend certains remix plus populaires que les originaux?

 

Plus long, plus stable et plus entraînants!

Un grand nombre de remixes, quel que soit le genre dans lequel l’original est classé, reçoivent un « lifting électronique ». La grosse caisse et la basse sont renforcées, la structure de battement devient plus stable, répétitive et dansable et la nouvelle version a souvent une accumulation plus lente qui rend son point culminant plus intense. Cela a un attrait commercial, car cela incite les gens à danser et, lorsque cela s’applique au club, à la salle de danse ou au festival en plein air, cela signifie plus de revenus provenant des droits d’entrée et des ventes de boissons.

Marshmello

Sponsors et endorsements

Lorsque les ventes de boissons et de billets augmentent, cela attire l’attention des marques. Les entreprises de boissons ou les marques de vêtements proposent souvent de sponsoriser certains clubs, événements ou DJs qui reproduisent des remix de chansons célèbres du Top 40, car ils ont le potentiel d’attirer une très grande foule. Ceci est évident lorsque vous voyez la liste des DJ les mieux rémunérés en 2019 de forbes.com et que vous la comparez au nombre de remix que vous entendez dans les sets de DJ. Les Chainsmokers étaient numéro un cette année avec un bénéfice de 46 millions de dollars! En raison du nombre élevé de spectateurs, ces évènements peuvent devenir énormes, avec des marques qui sponsorisent des shows lumières et pyrotechniques incroyables. Donc forcément le public en redemande!

David Guetta, sold out, comme d’habitude

Expression collective

De nos jours, les gens veulent entendre et voir un contenu interactif, immersif ou collaboratif. L’ère du consommateur d’art passif touche à sa fin. Maintenant, nous savons tous que quelle que soit la chanson que nous entendons, nous pouvons nous impliquer en la repensant et en en créant quelque chose de nouveau. Cette nouvelle ère transforme l’expression créative, traditionnellement considérée comme personnelle, et la ramène à une dimension collective.

Les possibilités sont infinies

Les remixeurs peuvent prendre n’importe quelle chanson et en faire ce qu’ils veulent, c’est la beauté de ce concept, la liberté. Certaines personnes diront peut-être que c’est de la triche ou du vol, mais lorsqu’un remixeur accorde un crédit et verse des redevances à l’artiste ou aux artistes d’origine, c’est une pratique honnête. De plus, tous les remixes ne reçoivent pas un « lifting électronique ». Prenez cette chanson de Mick Jagger, remixée par Kevin Parker (de Tame Impala), par exemple:

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
Apprendre encore plus

Charger la vidéo


Que pensez vous des remixes ? Quels sont vos préférés ? En faites vous également ? Dites nous tout dans les commentaires ci-dessous ou sur le post Facebook !

Author’s gravatar
La musique d'abord, mais la guitare surtout ! Guillaume rejoint Thomann en 2017 et en est actuellement à 588 pauses déjeuner passées dans le magasin à essayer du matériel !

1 commentaire

    Bonjour ? Merci pour cet article passionnant sur l’histoire et les origines du remix ?????
    Ma passion pour la music m’a poussée à m’intéresser au DJing avant de devenir beatmaker et producteur de musiques électroniques sous le pseudo HEARTHIAN … vous pouvez écouter mes sons instrumentaux sur YouTube ( 2 albums LP 2 EP 1 Bande Originale de Film et différents remixes d’artistes )
    Merci Thomann pour la qualité de votre offre et vos articles !

Laisser un commentaire

PUBLICITÉ