Régler une guitare pour le Shred

Régler une guitare pour le Shred

Le chemin vers le royaume du shred n’est pas sans embûches, si l’on en croit les histoires sur Malmsteen, Vai ou Guthrie Govan, qui ont passé de nombreuses heures à s’entraîner pour maîtriser la forme suprême du ninpō Shred. Comme pour les autres techniques de jeu, le shred nécessite beaucoup d’auto-discipline; il existe parfois quelques raccourcis, mais souvent beaucoup de détours! Ce blog vous donne donc quelques conseils pour atteindre votre objectif plus facilement et identifier les principaux obstacles de manière à pouvoir les surmonter.


1. Réglage de la guitare

Tout d’abord, vous devez vous assurer que votre instrument est réglé de façon optimale avant son utilisation. Il s’agit souvent de quelques ajustements que vous pouvez effectuer vous-même. Si vous avez deux mains gauches, ou rencontrez quelques problèmes inattendus lors de certains réglages, ne prenez pas de risques et profitez de notre service. Rendez-nous visite, ou envoyez-nous votre guitare, et nos experts prendront soin de votre instrument. Soit dit en passant, notre service PLEK est disponible pour un réglage parfait de la hauteur des cordes. La machine PLEK, commandée par ordinateur, assure l’ajustement idéal des frettes et du sillet, et permet également un réglage individuel de la hauteur des cordes.

Commençons par le manche qui doit être régulièrement ajusté en fonction du tirant des cordes, et cela même après une utilisation prolongée (nous parlons ici d’années). Il ne doit être ni droit ou bombé (convexe), mais légèrement creusé (concave).

La hauteur des cordes est déterminée par la distance entre le bord supérieur du sillet et le bord inférieur des cordes à la 12ème frette. La hauteur de la corde de Mi aigu est habituellement d’env. 1,8 mm et celle de la corde de Mi grave d’env. 2 mm. Vous pouvez bien sûr tester si votre guitare tolère des hauteurs de cordes inférieures, ce qui est plus pratique pour shredder. Il y a cependant des limites et à un certain moment les cordes ne pouvant plus vibrer librement, frisent. Cela reste tolérable tant que cela n’est audible que de manière acoustique et que l’ampli ne reprend pas le frisement des cordes mais ce n’est pas top pour la dynamique. C’est souvent une histoire de goût –  notre conseil : montez vos cordes à différentes hauteurs et écoutez si le son meurt. Si rien ne se passe, alors vous avez atteint la hauteur la plus basse possible. Il est également intéressant d’observer que les shreddders ont une préférence pour les manches plats avec un profil en C et un grand rayon, alors que les manches plus épais avec un profil en V sont plus rarement utilisés.

                                                             Neck shapes (courtesy of Fender.com)

Le vibrato doit également subir un examen approfondi. Les pontets des vibratos vintage doivent être vissés de manière fixe sur la plaque de base afin de transmettre les vibrations de façon optimale. Le réglage des ressorts reste personnel. Si vous actionnez le vibrato vers le bas, alors le bloc peut être légèrement incliné vers l’arrière, mais si vous voulez l’actionner vers le haut, détendez un peu les ressorts de sorte que le bloc bascule un peu en avant. La situation est différente pour les vibratos Floyd Rose ! Ils doivent être de préférence parallèles au corps pour une action optimale. Faites attention au comportement du vibrato lorsque vous passez à un autre tirant de cordes, car il est possible que quelques ajustements soient nécessaires.

 

2. Tirant des cordes, micros et médiator

Parlons maintenant du tirant des cordes. Il s’agit ici de la balance entre le son et le confort de jeu : les cordes minces peuvent être jouées et tirées facilement, tandis que les cordes épaisses ont plus de volume. La plupart des shredders utilisent des jeux de tirant 008 ou 009 (comme Malmsteen ou Holdsworth), tandis que d’autres préfèrent des 010 ou même 011 et obtiennent également d’excellents résultats.

Un bon compromis sont les jeux de cordes hybrides «Heavy Bottom – Top Light» composées de deux tirants: les cordes graves viennent d’un jeu de cordes épaisses (par exemple 010), tandis que les cordes aiguës sont empruntées à un jeu plus mince (par exemple 009). Les powerchords obtiennent ainsi la puissance nécessaire et les bends sont facilement jouables sur les cordes aiguës.

Vous devez également choisir judicieusement l’épaisseur et la forme de vos médiators. Une haute précision est obtenue avec des épaisseurs de l’ordre de 1 mm, donc pas trop mince, et avec des pointes plutôt pointues. Non sans raison, les médiators tels que les « Jazz III«  de Dunlop, les « Black Ice » de Planet Waves ou les Hawk Picks sont très populaires chez les shredders. Retrouvez ici nos conseils pour bien choisir votre médiator !

De nombreux shredders semblent avoir une préférence pour les humbuckers (double bobinage) dans leur choix de micros. D’une part ils offrent une puissance de sortie plus élevée sans ronflettes, et d’autre part une transmission moins importante de l’attaque des médiators lors de phrases rapides comme cela est le cas avec les micros simple bobinage, en particulier avec les micros chevalet.

Il y a cependant toujours une exception qui confirme la règle s’il on pense à des guitaristes comme Yngwie Malmsteen. D’où la devise: essayez vous-même!

 

3. Le réglage des mains ?

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
Apprendre encore plus

Charger la vidéo

La main gauche (pour les droitiers ?)

Positionnez le pouce au milieu du manche et essayez de garder vos doigts près de la touche pour tous les exercices. Plus la distance est courte et plus votre jeu sera rapide, vous permettant ainsi d’économiser vos forces.

La main droite 

Essayez de tenir votre médiator relativement droit ou à un angle max. de 45 degrés par rapport aux cordes, et de ne pas insérer la pointe trop profondément entre les cordes. Faites attention aussi aux petits mouvements!

De l’exercice 

Les exercices de shred peuvent être divisés en différentes parties. Premièrement, choisissez des exercices de picking dont le principal problème est la synchronisation entre la main gauche et la main droite. Cela peut être des gammes, des exercices chromatiques ou pentatoniques, que vous devrez jouer très soigneusement avec un métronome tout en augmentant progressivement le tempo.

Ensuite, nous vous recommandons des exercices pour renforcer la main droite (des droitiers) en combinant legatos avec des tirés de cordes. Ici aussi, des séquences de gammes ou de simples exercices sont appropriés. Gardez un œil, et une oreille, sur votre auriculaire car celui-ci est malheureusement toujours le maillon le plus faible de la chaîne. Il est également judicieux de tendre extrêmement la main, de conserver cette position un laps de temps, comme exercice d’étirements des doigts.

Une fois ces deux techniques principales maîtrisées, vous pouvez vous consacrer à des techniques plus spécifiques telles que le sweeping, tapping, et string skipping.

 

Liens intéressants : 

Author’s gravatar
Passionné de musique et de son, j'ai rejoint le petit village d'irréductibles musiciens de Treppendorf en 2005 pour finalement y poser mes flightcases.

1 commentaire

    Salut, est-ce possible de bien faire du schred en gardant le pouce de la main gauche accroché au bord supérieur du manche ? Je fais comme ça et ça fonctionne bien… J’ai juste peur que ce soit une erreur ? Merci

Laisser un commentaire

PUBLICITÉ