Pick Your Pick – Bien Choisir Votre Médiator

Pick Your Pick – Bien Choisir Votre Médiator

Le médiator est au départ de la chaîne du signal, et dire que le son est « fait » avec les doigts n’est vrai qu’en partie. Toujours est-il qu’un médiator est un élément majeur qui détermine donc en grande partie le caractère sonore. Bien sûr, les doigts de la main posés sur le manche jouent également leur rôle pour modeler le son avec du vibrato et autres techniques diverses mais quelle influence a un médiator sur le signal amplifié ou acoustique ? Est-ce que les différentes formes, matériaux et épaisseurs ont leur importance ? Est-ce que tout cela est clairement audible ?

Matériaux

Beaucoup de demi-vérités entourent les matériaux utilisés pour la fabrication de médiators. L’un de ces mythes est celui d’un médiator taillé dans une dent de Satan qui donnerait des pouvoirs miraculeux à son utilisateur : d’autres infos sur ce spécimen particulier se trouvent dans le film « Tenacious D and the Pick of Destiny » mettant en scène Jack Black et Kyle Gass 😉

Tenacious D The Pick of Destiny

La majorité des médiators utilisés de nos jours sont en matière plastique. Déjà utilisés dans la Grèce antique sous le nom de « plectre », les médiators étaient alors fabriqués en bois, ivoire, corne ou métal. Au 19ème siècle l’utilisation de plume était fréquente, mais au fil du temps il s’avéra que l’utilisation d’un objet de la taille d’un bouton était plus pratique. Les médiators en os, bois, corne ou matériaux similaires tels que l’écaille de tortue étaient particulièrement populaires. Ils avaient de bonnes propriétés sonores et étaient aussi un peu plus élastique que les autres matériaux. Cependant, la production a été interdite par une loi en 1973 obligeant l’utilisation d’autres matières premières servant à la fabrication de matières plastiques. Depuis longtemps des recherches sont effectuées. Luigi D’Andrea fabriquait déjà en 1922 ses premiers médiators en celluloïd, jusqu’à présent la matière plastique la plus largement utilisée. Dunlop eu un grand succès avec ses médiators en nylon, et à la recherche de matières de remplacement pour imiter le son produit par l’écaille de tortue, il découvrit le Delrin utilisé pour la fabrication des médiators Tortex, une autre série jouée par de nombreux guitaristes. Alors que des marques telles que Dunlop, Fender, D’Andrea, Planet Waves produisent des médiators standards en matière plastique, d’autres fabricants utilisent d’autres matériaux. Par exemple, le fabricant britannique Timber Tones propose des médiators en bois, pierre, perle, corne, os et même en cuir. Certains fabricants produisent des médiators en métal.

Formes

Un médiator est généralement triangulaire ou en forme de goutte d’eau et se tient habituellement entre le pouce et l’index. La forme goutte d’eau, développée par D’Andrea et Fender et communément appelée Nr. 351 est souvent le standard. Dunlop propose la forme goutte d’eau dans une version plus petite (Jazz Picks ), les versions triangulaires sont quant à elles souvent utilisées par les guitaristes acoustiques. Il existe des différences au niveau des pointes pouvant être plus ou moins arrondies. Dunlop propose par exemple les médiators Sharp complètement pointus et très appropriés pour les attaques rapides. Les médiators triangulaires Herdim sont cultissimes avec différentes épaisseurs sur chaque coin et un côté en forme de vague. La même chose s’applique pour les médiators Sharkfin avec une pointe plus mince et plus étirée avec également un côté ondulé.

L’épaisseur des médiators se mesure en millimètres. Voici les différentes désignations:

Extra Light: 0,38 à 0,50 mm
Thin/Light: 0,50 à 0,70 mm
Médium: 0,70 à 0,90 mm
Heavy: 0,90 à 1,2 mm
Extra Heavy: Plus épais que 1,2 mm

Quel médiator est le bon pour moi ?

Question difficile – vous devez essayer de trouver la réponse vous-même. Tout d’abord, vous devez tester quelle forme est la plus adaptée pour vous. La forme de goutte d’eau est la plus polyvalente. Lors des attaques d’accords, le médiator est tenu de manière moins ferme que lors du jeu de notes simples ou de phrases de solo. Une pointe arrondie produit une tonalité légèrement plus douce, un médiator pointu est bien adapté pour un jeu de solo précis. Soit dit en passant, il n’est pas gravé dans le marbre que vous devez toujours utiliser la pointe. Il paraît même que Stevie Ray Vaughan aurait souvent joué avec le côté arrondi des médiators. Si vous maintenez votre médiator toujours de la même manière, alors des modèles avec une surface rugueuse (Max Grip) seront bien adaptés. Par contre si vous les tournez souvent dans votre main, le choix de médiators avec une surface lisse est préférable. Ensuite, vous devez trouver l’épaisseur et le poids avec lesquels vous vous sentez le mieux. Chaque petit détail a son importance. Si votre attaque est douce, le choix de médiators fins sera judicieux, et pour les attaques fortes avec des cordes de gros tirants, le choix de médiators plus épais sera nécessaire. Tout dépend de la résistance requise. Un médiator trop dur peut éventuellement empêcher une bonne fluidité de jeu. Si un médiator est trop mou, il peut y avoir une perte de dynamique : malgré une bonne attaque, la faible résistance du médiator produira un volume peu élevé. Les médiators durs produisent une attaque plus claire et définie que les versions souples.

Pour cette raison, nombre de guitaristes utilisent des Dunlop Nylon (0,60 mm) particulièrement agréables pour les prises de son avec des guitares acoustiques. Pour les guitares électriques le choix se porte souvent les Dunlop Nylon 0,73 mm avec des cordes Custom Light (009 – 046). D’autres utilisent plutôt des médiators 1,5 mm avec un tirant 011 – 052. A notre avis des cordes minces jouées avec un médiator souple offrent un son agréable, et de plus le jeu est plus détendu. Mais posez des questions à dix guitaristes et vous recevrez au moins onze réponses. Par conséquent ne vous laissez pas trop influencer et expérimentez pour trouver VOTRE son.

Qui joue quoi ?

Nous avons effectué une sélection de guitaristes et leurs médiators préférés par rapport à des infos trouvées sur internet, mais bien sûr il n’y a aucune garantie car les guitaristes changent souvent leur équipement. Surprise ou non: en principe, en dehors de quelques exceptions, tous les guitaristes utilisent des produits standard entre leurs doigts.

Brian MayAncienne pièce de six pence britannique
Eric ClaptonErnie Ball Picks Heavy (0.94 mm)
John MayerDunlop Tortex 0.88 mm, Dunlop Tortex 1.14 mm
James HetfieldDunlop Tortex 0.88, Dunlop James Hetfield Black Fang 1.14
Angus YoungFender Extra Heavy
David Gilmour D’Andrea TG 351 0.96 mm
Jimmy PageHerco Flex 75 (0.75 mm)
Mark TremontiDunlop Jazz III, Dunlop Nylon 1.0 mm
The EdgeD’Andrea Médium Nylon
Zakk WyldeDunlop Tortex Pitchblack Jazz (1.14 mm)
Billie Joe ArmstrongDunlop Tortex 0.73 mm, Dunlop Tortex 0.88 mm
Dave GrohlDunlop 0.73 mm Gator Grip
Billy GibbonsDunlop Gels Extra Heavy
Dave MustaineDunlop Tortex 0.73
Carlos SantanaV-Picks (3 mm)
Dimebag DarellDunlop Tortex 0.88 mm
Author’s gravatar
Passionné par la guitare, la musique et le son, Charlan a rejoint Thomann en 2005 et a joué dans divers groupes aux influences funk.

3 commentaires

    Je rejoins l’article chacun doit trouver son médiator, Pour trouver le son que l’ont veux et le style de musique aussi à son influence

Laisser un commentaire