Stompenberg FX

Stompenberg FX

L’idée

Stompenberg n’est pas le patronyme du méchant dans le prochain 007. Il s’agit de la contraction de Stompboxes et de Heisenberg et c’est une nouvelle application Thomann qui devrait vous plaire…
Mais que fait-elle ? Celle-ci vous permet de tester des pédales d’effets en ligne avec votre propre équipement !


Tous les débuts sont difficiles

Planification 

Les pédales sélectionnées sont envoyées à notre laboratoire partenaire situé à Erlangen où elles subissent quelques transformations. On leur retire leur boîtier, ainsi que tous les potentiomètres et commutateurs. L’action des potentiomètres est alors mesurée (ce qu’ils font, sont-ils linéaires ou logarithmiques, etc) et ces derniers sont ensuite remplacés par des potentiomètres et commutateurs numériques.

Le boîtier d’origine est ensuite remonté pour des questions de blindage et en lieu et place des potentiomètres et commutateurs d’origine, on retrouve des câbles ruban (en nappe) plats suspendus aux trous orphelins.

La construction

L’ensemble est monté dans un tiroir en rack qui héberge, en plus d’une alimentation, un mini-ordinateur spécialement conçu pour cette application, par pédale.

Les câbles ruban plats sont connectés à l’ordinateur, puis le tout est installé dans le rack.


 Intégration au site

Le plus long câble de guitare du monde…

… est disponible sur thomann.de mais pas chez Stompenberg. Ordinateurs et claviers remplacent le fer à souder et nos développeurs et designers planchent sur la visualisation et l’interface permettant l’utilisation des pédales partout dans le monde. Du logo au différents boutons de réglages, tout est fait maison ici à Treppendorf !

Ainsi, lorsque vous tournez un potentiomètre virtuel tranquillement de chez vous, l’interface ajuste le contrôleur numérique soudé sur la pédale dans notre labo, tandis que votre signal passe réellement dans celle-ci et revient traité à vos oreilles. 3 modes sont disponibles : PLAY, REC et LIVE


L’interface

La pédale d’effet

La conception et le développement convergent dans les moindres détails : chaque bouton de potentiomètre et chaque switch est réglable et actionnable, et même la LED d’indication de fonctionnement s’allume lorsque l’effet est actif .

Les trois modes : PLAY, REC et LIVE

PLAY : Vous utilisez les exemples sonores disponibles ou téléversez votre propre sample et utilisez la pédale tranquillement tandis que le son traité par celle-ci est joué en boucle.

REC : Vous avez ici la possibilité d’enregistrer vos propres riffs et de les envoyer sous forme de boucle à la pédale de votre choix.

LIVE:  L’expérience ultime – Vous jouez live et le labo Thomann vous renvoie directement votre son traité par la pédale, certes avec une légère latence tout à fait surmontable et ceci dit acceptable au regard du trajet effectué par le signal.

Et le reste de mon équipement?

Si vous voulez savoir exactement comment la distorsion se comporte devant votre ampli, vous aurez éventuellement besoin d’un boîtier de reamping. Cela peut aussi fonctionner avec la sortie ligne de votre interface, veillez seulement à bien baisser le niveau de celle-ci. Le résultat ?

Vous jouez votre guitare…

…à travers une vraie pédale d’effet (qui est ailleurs physiquement)…

…à travers votre ampli…

…réglez la pédale à votre guise, comme si elle était entre vos mains…

…et pouvez ainsi vous faire une idée précise du son de celle-ci avant ou non de lui faire une place sur votre pédalier. Le tout sans avoir à vous déplacer ou à nous renvoyer un produit.

 

Le futur

Le chantier bat son plein et pendant que Stompenberg tourne à plein régime, notre partenaire Feinarbyte démonte chaque jour de nouvelles pédales afin de les rendre numériquement disponibles. Il y a encore largement de quoi faire et au final, c’est vos requêtes qui définissent l’offre de pédales à tester. Laissez-vous donc tenter, nous nous réjouissons de chaque sourire de guitariste ravi !


Tester Stompenberg ! 


 

Author’s gravatar
Passionné par la guitare, la musique et le son, Charlan a rejoint Thomann en 2005 et a joué dans divers groupes aux influences funk.

2 commentaires

    Sur la 3e photo c’est une Strymon qui passe sous les mains du technicien !

Laisser un commentaire