Notre nouveau centre de réhabilitation pour musiciens

Notre nouveau centre de réhabilitation pour musiciens

Jouer dans un groupe c’est bien : cela ajoute un but, de la motivation, de la catharsis ainsi qu’un sentiment d’appartenance à votre vie. Cela apporte également de la satisfaction : celle de créer et d’accomplir des choses avec un groupe d’individus, si tout va bien….
« Si tout va bien »… Bien souvent, les choses ne vont pas forcément bien : problèmes de communication, tensions et clashs de personnalités, et parfois même de la violence entre membres du groupe. L’une des causes principales ? Une trop grande focalisation sur son propre instrument et un manque d’attention envers les autres et le son général. Cette « addiction » détruit inévitablement la cohésion et l’empathie au sein d’un groupe. Chez Thomann, nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes et d’aider les groupes à résoudre cette situation : nous avons ouvert le « Thomann Rehab Center », un centre de réhabilitation pour groupes de musique.

Ce que nous offrons

Nous avons engagé une team d’experts spécialisés dans la psychologie de l’esprit créatif et la thérapie de groupe. Leur rôle est d’identifier, d’analyser et de corriger les comportements déviants et de restaurer l’harmonie au sein de votre groupe. Le centre est situé en Extrême-Orient, dans un complexe rural pensé pour favoriser un état de pleine conscience, de sérénité et de guérison. Les groupes sont invités pour une retraite d’une semaine et participent à des activités et des exercices leur permettant d’abandonner leur habitudes compulsives et de se retrouver.


Inscrivez votre groupe !

Si vous souhaitez inscrire votre groupe à notre programme de réhabilitation, il vous suffit de nous contacter par email à rehab@thomann.de – Nous sommes impatients de vous rencontrer et de vous aider à retrouver l’harmonie au sein de votre groupe !

Author’s gravatar
Passionné par la guitare, la musique et le son, Charlan a rejoint Thomann en 2005 et a joué dans divers groupes aux influences funk.

Laisser un commentaire