Le pédalier du guitariste

Le pédalier du guitariste

Montrez-moi votre pédalier et je vous dirai qui vous êtes…. Les shredders viennent au concert avec un pédalier de deux mètres carrés, les gratteux nomades préfèrent un petit Nano Pedaltrain mais équipé de superbes pédales boutique – peintes à la main si possible bien sûr ! Mais à chacun son propre son, et si le résultat sonore est juste, qu’il en soit ainsi. Celui qui place ses quatre pédales à l’avant de la scène et qui demande d’un air désespéré où acheter des piles 9 Volts à 21h ne manquera pas d’être raillé par son entourage.

Cela dit, malgré l’aspect frimeur, un pédalier est obligatoire pour quiconque apporte plus de 3 effets à son concert. Cela permet d’économiser du temps, du travail, des nerfs et, enfin et surtout, de l’argent (et de l’environnement) pour toutes ces piles qu’il vous faudrait acheter. Et si vous n’êtes pas bricoleur, vous pouvez désormais acheter des pédaliers prêts à l’emploi dans une grande variété de modèles, qui peuvent être personnalisés selon vos besoins spécifiques..

Il y a cependant quelques considérations de base qui ne doivent pas être ignorées lors de la mise en place d’un pédalier, et nous les décrivons pour vous ci-dessous.


L’ordre des pédales

En anglais : Effect Signal Chain. Pourquoi est-ce que je continue à entendre ces mots ? L’un des sujets les plus discutés lorsqu’il s’agit de pédales est l’ordre des effets, de l’instrument à l’ampli. Bien sûr, vous pouvez (et devriez) expérimenter, mais il faut bien prendre un point de départ, et un ordre relativement clair a fait ses preuves au fil du temps qui garantit un son optimal tout en utilisant plusieurs pédales en même temps :

A partir de la prise de sortie de l’instrument, une chaîne de signal « normale » ressemble à ceci :

  • Pédale accordeur
  • Wah-Wah (Filtre d’enveloppe, Touch Wah)
  • Pédale Whammy (Octaver)
  • Traitements de dynamiques (compresseur, limiteur)
  • Égaliseur de pré-distorsion (égaliseur)
  • Overdrive (Booster, Distorsion, Fuzz)
  • Égaliseur post-distorsion (égaliseur)
  • Pitch shifter (harmoniseur)
  • Effets de modulation (Chorus, Flanger, Phaser, etc.)
  • Delay
  • Réverbération
    -> Entrée amplificateur ou table de mixage

Si vous avez un amplificateur avec une boucle d’effet, vous avez besoin de 2 câbles supplémentaires, car la première moitié des pédales d’effet utilisées doit être connectée avant l’entrée (préamplificateur), la seconde moitié dans le chemin de l’effet avant l’amplificateur de puissance.

 

 

Variante pour un amplificateur avec boucle d’effet :

  1. Pédale accordeur
  2. Wah-Wah (Filtre d’enveloppe, Touch Wah)
  3. Pédale Whammy (Octaver)
  4. Traitements de dynamiques (compresseur, limiteur)
  5. Égaliseur de pré-distorsion (égaliseur)
  6. Overdrive (Booster, Distorsion, Fuzz)

6a. -> Entrée de l’amplificateur

6b. -> Fiche départ (Send) de l’amplificateur

  1. Égaliseur post-distorsion (égaliseur)
  2. Pitch shifter (harmoniseur)
  3. Effets de modulation (Chorus, Flanger, Phaser, etc.)
  4. Delay
  5. Réverbération

-> Fiche Retour (Return) de l’amplificateur

Voici les règles simplifiées. Mais il existe aussi quelques exceptions justifiées qui conduisent à des sons spéciaux. C’est pourquoi essayer et se tromper est toujours de bon aloi. Pour les sons Rockabilly authentiques, par exemple, il est logique de mettre le délai avant l’overdrive. Comme ce style de musique n’exige pas un haut degré de distorsion, les sons de Delay ne semblent pas flous, mais simplement « sales ». C’est exactement comme ça qu’ils faisaient ce son particulier dans les années 50.

Le phaseur peut également être placé devant la distorsion pour les effets de déphasage « encrassés ». En règle générale, vous devriez vous assurer de ne pas utiliser trop de distorsion dans de telles configurations, mais comme c’est généralement le cas dans la vie, les goûts personnels comptent aussi.

Un égaliseur peut se placer avant ou derrière la section de distorsion, en fonction de votre concept sonore. Avant la distorsion et l’overdrive, le réglage de l’égaliseur influence le degré de distorsion (par exemple, l’amplification des médiums), si vous le placez derrière lui, le son de distorsion peut être égalisé de manière assez significative. Si vous voulez un son Mid-Scoop typique du Metal, vous devez absolument mettre l’égaliseur derrière la pédale de distorsion.


Alimentation électrique

Le nombre de pédales, leurs besoins en tension et en courant sont toujours importants lors du choix de l’alimentation électrique. En règle générale, la plupart des pédales d’effet sont alimentées par une tension continue de 9 Volts, que l’on appelle souvent DC pour « Direct Current » ou Courant Continu en français. Cependant, il y a aussi des appareils qui nécessitent une tension de 12, 15 ou 18 Volts, par exemple. Avant de vous occuper d’une alimentation électrique, il est judicieux de faire l’inventaire des tensions dont chaque pédale a besoin et de la quantité d’énergie nécessaire (Ampères). Les informations nécessaires se trouvent généralement dans les caractéristiques techniques des pédales, dans le mode d’emploi ou sur les sites Web du fabricant.

Daisy Chain

Si tout est prêt, la consommation électrique des différentes pédales est ajoutée et vous pouvez continuer la recherche d’une alimentation électrique appropriée. Si vous souhaitez n’utiliser que quelques pédales à faible consommation d’énergie, une alimentation standard (par ex. Boss PSA 230s ou Thomann NT 0910 AC/PSA) peut être suffisante. Vous pouvez également vous procurer un câble en guirlande, un câble de distribution qui peut être utilisé pour connecter plusieurs pédales d’effet à une seule alimentation électrique. Les alimentations mentionnées ci-dessus délivrent jusqu’à 500 mA de courant. Cette conception de l’alimentation électrique est la variante la plus pratique, mais dans certains cas contraire, elle peut générer du bruit et des problèmes de bourdonnement.


Adaptateurs d’alimentation universels

Le remède dans un tel cas est une alimentation électrique multiple. En règle générale, non seulement la puissance est plus élevée, mais les sorties sont la plupart du temps isolées, ce qui permet ainsi d’éviter les boucles de masse. Si vous optez pour un tel modèle, vous devez faire attention non seulement à la puissance de courant maximale, mais aussi à la puissance de chaque sortie individuelle. Les effets numériques nécessitent généralement plus de puissance qu’une pédale d’Overdrive analogique, et si aucune sortie ne fournit cette puissance, cela devient problématique. La plupart de ces alimentations multiples ne délivrent donc pas seulement des courants différents, mais fournissent également des tensions différentes. Certaines alimentations sont même capables de simuler des piles à faible niveau de charge en utilisant une régulation de tension continue; avec de vieilles pédales analogiques, cela peut conduire à un meilleur son.


Polarité

Une grande majorité des alimentations de pédales ont une polarité négative au centre (également connue sous le nom de « centre négatif » ou « extrémité négative »). Voir l’image ci-dessous des icônes standard utilisées sur les produits. Si vous disposez d’une alimentation à polarité positive et que vous souhaitez connecter des pédales d’effet standard, vous aurez besoin d’un câble supplémentaire pour l’inversion de polarité.


Connecteurs de raccordement

Les câbles CC standard requis avec une fiche de 5,5 x 2,1 mm (diamètre extérieur x diamètre intérieur) sont généralement inclus dans la livraison des alimentations universelles. Cependant, certaines pédales peuvent nécessiter des formats différents. Différentes versions de l’Ibanez Tube Screamer ou des Big Muffs plus anciennes, par exemple, disposent d’une prise jack 3,5 mm pour l’alimentation électrique. Certains appareils de Line6 nécessitent des fiches avec un diamètre intérieur plus grand (5,5 x 2,5 mm). Vous devriez toujours tester et vous procurer les câbles appropriés. Certaines anciennes pédales n’ont pas du tout de connexion pour l’alimentation électrique! Pour ces dernières, vous avez généralement besoin d’un câble adaptateur pour leur agréger une pile 9 Volts. La pédale Voodoo Lab PedalPower Plus (illustrée ci-dessus dans la section Alimentation électrique universelle) est équipée d’un grand nombre de câbles supplémentaires pour ces applications, ces câbles sont également disponibles séparément.

Voodoo Lab Pedal Power Cable PPBAT


Pédale wah et alimentation

Veillez à ne pas placer l’alimentation trop près ou sous la pédale Wah. Les champs magnétiques aiment se disperser dans la bobine de la pédale Wah et provoquer des bourdonnements, qu’elles soient isolées ou non. Avant de visser ou de coller un effet sur le pédalier, testez toujours son fonctionnement et vérifiez s’il y a de la ronflette. Parfois, un décalage de quelques centimètres suffit pour éviter les signaux radio, la ronflette et les buzzs.


Câblage

Les effets sont positionnés dans le bon ordre, une alimentation avec tous les adaptateurs est installée, vous pouvez maintenant câbler les effets ensemble. Bien entendu, il est préférable d’utiliser des câbles courts, les versions peu encombrantes avec connecteurs coudés sont préférables. Les câbles EBS Flat Patch avec leurs connecteurs (et câbles) très plats sont bien adaptés pour positionner les pédales un peu plus serrées sur le pédalier. Avant d’opter pour un pédalier, il est préférable de positionner votre configuration « sans effet / non alimenté » avec des câbles pour voir l’espace nécessaire. Si vous utilisez des mini-pédales, ne les installez pas trop près l’une de l’autre, car vous devriez pouvoir les déplacer individuellement plus tard, en fonction de votre pointure et de vos chaussures.


Pédaliers

Le concept de rail en aluminium est de plus en plus populaire pour les pédaliers. Le fabricant américain Pedaltrain a été le premier à mettre sur le marché ce type de montage pour pédalier, qui sont maintenant également disponibles dans des modèles similaires chez d’autres fabricants. Le pédalier se compose de plusieurs rails en aluminium et est donc extrêmement léger. Les pédales sont fixées par des bandes scratch et la base est généralement inclinée, ce qui rend les pédales de la deuxième rangée un peu plus faciles à atteindre. Un autre avantage est qu’il est souvent possible d’installer un bloc d’alimentation sous la pédalier, ce qui laisse plus de place pour les pédales sur le dessus. Les câbles peuvent également être rangés sous le support des pédales.

L’alternative au pédalier en aluminium serait un flightcase spécial dans lequel les pédales d’effets seraient fixées dans le boîtier. L’avantage est que tout est logé dans un flightcase robuste et qu’il n’y a plus qu’à refermer le couvercle après utilisation. En général, vous devriez vous demander si un flightcase ou un sac de transport est plus approprié pour vous. Le flightcase offre une meilleure protection lorsque le pédalier est exposée à la rudesse des tournées, mais est bien plus lourd. Un sac, plus léger, a du sens si vous transportez fréquemment votre équipement vous-même et que vous ne prenez pas souvent l’avion.


Montage

Vous devriez également penser au montage des appareils sur le pédalier. L’avantage d’une bande scratch est que vous pouvez changer de place les pédales rapidement, mais elle ne tient pas toujours à 100%. Assurez-vous que la surface sur laquelle vous voulez coller la bande est propre et sèche. De plus, les pédales les plus lourdes risquent de s’échapper de leur emplacement pendant le transport. Pour ceux qui veulent que les pédales soient fixées dans toutes les circonstances, les visser peut être la solution. Cependant, cela ne peut fonctionner qu’avec des pédaliers en bois. Certains guitaristes fixent les pédales avec des attaches de câble autour des rails de leur pédalier en aluminium….


Accessoires utiles

Il y a aussi toute une série d’accessoires qui peuvent faciliter le mise en place et l’utilisation du pédalier. L’élévateur de pédale, par exemple, positionne les pédales légèrement plus haut dans la deuxième rangée afin qu’elles soient plus faciles à atteindre avec le pied. Aussi, l’espace sous la contremarche offre plus de place de rangement pour les câbles. Il y a enfin l’ Option Knob qui peut être fixé sur l’axe d’un potentiomètre dont vous changer souvent les réglages : il permet de le contrôler directement avec le pied et facilite ainsi le réglage du potentiomètre puisqu’il vous évite de vous baisser en jouant. Et en plus, il brille dans le noir !


Anything Else?

Si votre pédalier est à double rangée, la première rangée doit toujours contenir les pédales les plus fréquemment utilisées. Câblez vos pédales autant que possible, à l’aide d’un code couleur ou d’étiquettes, car rien n’est pire que d’avoir à s’installer rapidement sur un festival et de perdre du temps à déterminer quel câble va d’où à où. C’est tout aussi désagréable pour le public quand il doit attendre la première chanson… ou pire : quand aucun son ne sort de votre ampli !

Author’s gravatar
Passionné par la guitare, la musique et le son, Charlan a rejoint Thomann en 2005 et a joué dans divers groupes aux influences funk.

2 commentaires

    Avec un ampli champion 100 comment brancher mes pédales d effets disto, etc

    Bonjour, pour en posséder un moi-même (entre autres amplis), il a une boucle d’effets donc ce qui est indiqué dans l’article à propos des 2 câbles pour répartir les pédales en 2 groupes me paraît judicieux. Personnellement je ne m’embête pas je mets tout dans l’entrée guitare en suivant l’ordre 1 comme s’il n’y avait pas de boucle (le champion 100 étant à transistors il n’a pas tellement de personnalité, d’où le rotacteur de sélection des presets numériques). A ce propos il me paraît plus important de régler l’ampli de façon très neutre : son clair même pour utiliser une pédale de disto, un peu d’égalisation, et surtout pas d’effet (réverb ou délay de l’ampli), sinon on a vite un mauvais son. On essaie le jeu avec ses pédales et après on peut rajouter des choses sur l’ampli. Voilà ma façon de faire mais ça n’engage que moi.