Jeu-Concours – Ton récit sur le « pouvoir de la Musique »

Jeu-Concours – Ton récit sur le « pouvoir de la Musique »

Raconte-nous ton histoire et tente de remporter un chèque-cadeau de 200€ 

Voici comment participer : 

Nous voulons lire des histoires sur le pouvoir de musique. Quelle expérience musicale t’a particulièrement marqué et pourquoi ? La musique t’a t-elle déjà sauvé, transformé ou fait grandir ? A-t-elle initié un tournant dans ta vie ? Raconte-nous une expérience personnelle qui illustre le pouvoir de la musique.


Plus d’infos …

Écrivez simplement votre histoire dans la section commentaires en bas de cet article ou encore dans les commentaires du post Facebook du jeu-concours. Notre jury sélectionnera les plus belles histoires et récompensera leurs auteurs d’un chèque-cadeau de 200,-euros. Les récits primés seront également publiés sur nos réseaux sociaux.

Le jeu-concours se déroule jusqu’au 22.10.2018. Les gagnants seront informés par message privé. Bonne chance à tous, nous sommes impatients de lire vos histoires épiques !  🍀 ✍

 

Conditions de participation

Remarque : La participation à un jeu concours en ligne, respectivement la chance de gagner, est distincte et indépendante d’une commande chez Thomann GmbH ! Le jeu concours n’est en aucun lié à Facebook et n’est pas non plus sponsorisé, soutenu ou organisé par Facebook. La participation au jeu concours sur la page facebook Thomann France (www.facebook.com/Thomannfrance) ainsi que sur le blog Thomann et son déroulement sont soumis au règlement suivant:

 

§1 Jeu-concours

Le concours est organisé par Musikhaus Thomann GmbH.

Thomann GmbH

Hans-Thomann-Str. 1

96138 Burgebrach

 

§2 Participation

(1) Le jeu-concours est ouvert uniquement aux personnes majeures. Une seule personne par ménage peut participer à ce concours.

(2) Pour participer à ce jeu-concours, le participant doit raconter une histoire personnelle sur le thème « Pouvoir de la musique ». En laissant un commentaire sur le post Facebook ou sur cet article de blog, le participant accepte les conditions de participation. Un seul commentaire par participant est accepté.

Le jury déterminera, de manière subjective et en fonction du contenu, de l’écriture et de la présentation, les plus belles histoires  et récompensera leurs auteurs d’un chèque-cadeau Thomann d’une valeur de 200,-euros.

(3) La durée du jeu-concours ainsi que le nombre de prix distribués sont à la discrétion de Thomann. Il est prévu que le jeu-concours se termine le 22.10.2018 à 23:59:59

§3 Exclusion du concours

(1) Les employés de Thomann GmbH ainsi que tous les partenaires de coopération et leurs parents respectifs (tels que père,mère, frères, sœurs, conjoint ou enfants) sont exclus de la participation.

(2) En cas de violation de ces conditions, notamment à travers l’utilisation d’aides non autorisées et de manipulations douteuses, l’organisateur se réserve le droit d’exclure du concours tout participant. Le cas échéant, la victoire peut être annulée ultérieurement et le prix être retourner à l’organisateur.

§4 Réalisation et déroulement

(1) Les gagnants seront annoncés sur le Blog et seront informés par l’organisateur via message privé Facebook ou e-mail leurs prénoms et lieu de résidence pourront être publiés sur nos réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Blog, Twitter). Le gagnant accepte explicitement cette forme de publication.

(2) Le prix sera remis par l’organisateur sous forme de chèque-cadeau. Le chèque-cadeau est utilisable sur le site internet www.thomann.de exclusivement.

(3) Un échange du prix gagnant, un paiement en espèces, ou un éventuel prix de remplacement sont exclus.

(4) La revendication du prix gagnant ou d’une éventuelle alternative ne peut être cédée à une tierce personne.

§5 Politique de confidentialité

(1) Le participant accepte que l’organiseur conserve toutes les données nécessaires pendant la durée du concours. Les prestations de services de l’organisateur, nécessaires pour la mise en œuvre et le bon déroulement du concours, seront confiées à des tierces personnes (« partenaires de coopération »). Les données nécessaires seront conservées par le/les partenaire(s) de coopération pendant la durée du concours. Toutes les données seront supprimées à la fin du concours.

En participant à ce concours, les participants acceptent que leurs données, pour les fins ci-dessus, soient transmises par l’organisateur à des tierces personnes.

Les participants peuvent révoquer le consentement au traitement de leurs données à tout moment. Dans ce cas, il est possible que l’organisateur du concours les exclut de toute participation. De plus, les participants sont protégés par la loi fédérale sur la protection des données.

Les droits mentionnés peuvent être exercés par courrier postal à l’adresse suivante:

Musikhaus Thomann GmbH
à l’attention du délégué à la protection des données
Treppendorf 30
96138 Burgebrach
Allemagne

ou par courrier électronique: [social@thomann.de]

(2) L’organisateur s’engage à protéger la vie privée des participants, et assure de respecter la loi fédérale sur la protection des données, la loi allemande relative aux télémédia, ainsi que la directive européenne sur la protection des données (95/46/CE) et la directive européenne sur les communications électroniques (02/58/EG). Informations sur la confidentialité des données visibles sur la page web http://www.thomann.de/fr/tho_privacypolicy.html

  • 6 Responsabilité

(1) Musikhaus Thomann GmbH est libéré avec la remise du prix de toutes les obligations.

(2) Musikhaus Thomann GmbH. ne sera pas responsable en cas d’insolvabilité d’un partenaire de coopération et des conséquences qui pourraient résulter pour la réalisation et le déroulement du concours.

  • 7 Autres

(1) Aucune procédure judiciaire ne sera envisageable.

(2) La loi de la République fédérale d’Allemagne concernant les règles de droit international privé est uniquement applicable.

 

Author’s gravatar
Passionné par la guitare, la musique et le son, Charlan a rejoint Thomann en 2005 et a joué dans divers groupes aux influences funk.

20 commentaires

    En 2008, je suis partie en Argentine pour un stage dans un quartier pauvre, comme éducatrice spécialisée. J’ai accompagné des enfants et adolescents dans une école où les moyens étaient très restreints. Grande passionnée de musique, j’ai mis en place un atelier où ils pouvaient s’exprimer par le biais des instruments. Auprès de ma commune, en Suisse, j’ai pu récolter 300chf pour acheter des instruments de percussion ainsi que des guitares. Après 6 mois, les jeunes ont pu faire un mini concert de fin d’année, une fierté!! En 2014, je suis retournée, mais le quartier étant devenu plus pauvre et trop dangereux, je n’ai pu m’y rendre. Cependant, un des jeunes est venu me voir au centre ville et m’a informé que l’atelier musique était toujours d’actualité!!

    I am writing this in English because i can better express myself.
    Music has always been a big part of my life. I wasn’t even born when my mother played me music for the first time. I like to think that us what made me love music so much, and for that I can only love her more.
    I never knew my father, he left before I was born. But my mother was there, she was always there. And one thing I will always remember is my mother’s singing. Everybody says she us talented, that she has a beautiful voice, and yes that is if course true, but I don’t think anybody appreciates it as much as me. When times were hard I could always count on my mother bringing everybody’s spirit up with music, it’s truly amazing the way you can turn a bad situation around with music, and I dont l think I’m the only one to have had my fair share of gloomy days.
    I listen to music everyday, and it never fails to make me feel better. I think music is the embodiment of feelings. And the power that music can have is just breathtaking. It’s a way of communication unlike any other, both primal and elaborate.

    I guess this is why music is so important to me.

    Thank you for taking the time to read this

    En 2012, j’ai subit une transplantation cardiaque, plusieurs semaines à l’hopital dans une chambre stérile, à ne parler qu’à mes visiteurs à travers un interphone. Je n’avais pas le droit de faire rentrer des livres ou autres pour des raisons d’hygiène, mais à force d’insister, j’ai enfin eu le droit d’apporter un lecteur et un casque audio. La musique m’a donné la force de me remettre, de prendre son énergie. Les longues heures d’écoute m’ont permis de patienter, d’oublier la douleur, et de me sentir moins seul.
    Cette musique m’a ensuite suivie pendant les semaines de rééducation, loin de ma famille également, pour me donner le courage nécessaire aux longues marches et heures de sport.
    Et dans les moments de faiblesse, je ne peux pas m’empêcher d’avoir My War de Black Flag dans la tête, en me disant que les moments durs sont passés !

    J’ai rencontré mon chéri en 1980, et à l’époque nous écoutions de la musique toute la journée et toute la nuit, elle rythmait notre vie. Entre beaucoup d’autres le premier disque de Sylvain Sylvain solo après les New-York Dolls. Depuis, beaucoup d’eau a passé sous les ponts, mais à chaque fois que j’entends à nouveau une des chansons de ce disque, particulièrement « Teenage News », je retourne immédiatement dans ces moments d’insouciance et de jeunesse; c’est ma madeleine à moi. Mais pourquoi ce disque et cette chanson spécialement? Je ne le saurai jamais je crois.

    Bonjour,petite;la première fois de ma vie,que j’ai entendu le son d’une mélodie😍 j’ai décidé de jouer sur le piano chez ma mère,ainsi;découvrir l’essence musical,la culture de chaque instruments,musique du monde. mes grands parents m’ont fait comprendre l’importance et les valeurs,le respect de la musique avec n’importe quels instruments dont certain fabriqué en pleine nature,exemple entre autre,juste écouter le silence,les bruits et sons dans une forêt(d’où l’ouïe développé )c’est que du bonheur.il n’y à rien de plus beau que la pureté sonore.ce que cela m’a apporté dans la vie!l’amour de l’écriture l’être humain et la musique ne fait qu’un 🖒😍 pour le partage de la musique les 200e cela participera à aider ceux qui n’entendent pas

    Depuis que j’ai racheté un piano chez thomann j’ai redécouvert la musique que j’avais laissé tombé et maintenant je recommence joué merci à vous et à vaut prix abordable sinon je n’aurais pas pu acheter ce petit piano merci.

    J’ai commencé à jouer de la guitare quand j’avais 14 ans…… j’en ai 62 et je joue toujours…. Et de temps en temps avec mon meilleur pote d’adolescence . On s’était dit à l’époque qu’on monterait un groupe de rock . On l’a fait quand on a eu 22 ans ….En 2009, un petit label s’est décidé à sortir des morceaux enregistrés en …78 et 79 !!!! . Pour fêter ça, on a décidé de faire une série de concerts, à Paris, Nice, Toulon et Marseille…… Vive le rock ! vive la musique….Vive Thomann

    Il y a 2 ans et demi de cela , j’étais avec une fille qui adoré la musique (basse) du coup étant donné quel jouer un peu de basse , je me suis m’y a la guitare pour elle dans le but de faire un super duo, malheureusement elle c’est séparé de moi, j’avais le cœur brisé, je me suis enfermé dans ma chambre par tristesse 😆 malgré tout j’ai continuer a jouer de la guitare et c’est là que cette motivation a m’améliore dans la gratte et née , je passez minimum 6h par jour dans ma chambre a jouer (j’étais en vacances) pendant 2 mois, puis je suis arrivée à l’école où malgré les cours, mes nuit a l’internat était consacré à la guitare, et c’est là où j’ai rencontré une fille qui adoré m’entendre jouer de la guitare et avec qui maintenant je suis avec , ou j’apprend tout les musique quel adore car sa me motive pour jouer tout les jours , et cette motivation n’a jamais était perdu , guitariste pour toujours 🤘🤘🤘

    J’avais 11 ans quand mon grand père, qui était encore jeune (74 ans) est mort d’une leucémie. C’est lui qui m’a appris à profiter de la vie, comme il l’a fait lui même, jusqu’au dernier jour. À cette époque, je n’aimais pas particulièrement la musique, jusqu’à ce que je trouve les vieux disques de jazz de mon papi. J’y ai retrouvé la joie que mon grand père me donnait, et en plus je me rappelais de lui grâce à ça.
    Me voici quelques années plus tard, toujours en train d’écouter ces mêmes disques et maintenant de les jouer, grâce à ma belle guitare derrière laquelle je me cache tous les jours.
    Mon papi m’a appris à aimer la vie, et grâce à la musique, je continue de l’aimer !

    J’avais délaissé mon piano classique, appris au conservatoire, quelques années auparavant. Cette soirée là,il n’y avait plus de note académique juste un souffle et une lueur, puis 2 puis 10 et 100 et encore des milliers, et tout le stade qui s’est illuminé, puis l’adrenaline qui nous a saisis et le coeur qui s’est mis a battre tellement trop fort…et la juste du rock n roll. Énorme. Je me souviens chaque petit gramme d’émotion ce soir là il y a 12 ans, moi, mes 26 ans, mes amis au concert de u2, magistral, épique. Et je me rappelle le son du rocknroll qui a envahit d’un coup chaque centimètre de mon corps , un grand, très grand moment de levitation, de mise sur orbite, de chute libre….de musique, de basse, de batterie, de son, de rock roll qui prend au tripes, loin très loin de mon piano académique. Un souvenir gravé dans mon coeur quand je regarde mon fils de 6 ans tout ptit derrière sa batterie, son rêve et ma fille sur mon fidèle et vieux piano.

    En 2005 a l’age De 9 ans j’ai été touché par le diabète. Mon frère me jouait de la guitare car j’adorai tellement mais j’etait incapable d’apprendre la guitare, j’ai ete décourager. puis en 2011 suite à des complications de ma maladie je me suis retrouvé plusieurs mois cloîtrer à l’hôpital. Mes parents m’ont alors offert une Epiphone Hummingbird et j’ai eu un déclic, j’ai appris la guitare jour et nuit dans un fauteuil je pouvais plus marcher, mon frère me donnait des cours par internet car il n’etais Plus en France pendant ses études de langue , ça m’as tellement libéré, ça m’a redonner l’envie d’avancer , j’ai pus tellement m’exprimer … aujourd’hui c’est toujours par se moyen que je m’epanoui . Cela m’as tellement marquer que j’ai le mot Hummingbird tatouer sur Le Bras. Le pouvoir de la musique , je pense qu’il est propre à chacun mais peut importe l’instrument le temps d’une mélodie nous parlons la même langue et nous vivons dans le même monde .

    Fin des années 90, tombé dans la spirale de la dépression à l’adolescence, le peu de vie sociale que j’entretenais était d’être guitariste d’un groupe de black metal, dans un environnement plutôt toxique. Accablé par les problèmes de santé de mes parents et un sentiment de laisser aller, on aurait du mal à croire se qui s’est produit. Le vendeur de mon magasin local m’a prêté deux albums de Dream Theater en me disant que cela allait me plaire. Ce fut évidemment l’amour fou à la première écoute, je n’avais jamais imaginé qu’une telle tornade de virtuosité et d’inspiration existait. Après quelques semaines passées à découvrir leur discographie, j’ai spontanément changé de style de vie, de fréquentations et suis entré dans l’âge adulte comme si j’étais quelqu’un d’autre. Ces artistes m’accompagnent encore aujourd’hui, comme exemple et source d’inspiration.

    J’avais treize ans, et dans le milieu populaire dans lequel je grandissais, le plus adulé des chanteurs était Claude François. Ma mère s’était lié d’amitié avec les propriétaires du magasin de tv-hifi-disquaire local. Des gens aisés, ouverts et généreux. Ils nous savaient pauvres, et ont décidé de m’offrir, en ce Noël 1979, le double 33 tours The Wall des Floyd. Une révélation ! Je ne comprenais rien aux paroles, mais j’ai été touché par cette musique, si fragile et si puissante. Comfortably numb décrivait si bien mes angoisses adolescentes. Quarante ans plus tard, l’émotion reste la même, la folie de notre monde résumée en 6 minutes …

    Mon père a visité l’usine de Gibson à Memphis il y a 3 ans pour me montrer les photos des « coulisses » de la grande marque. Là-bas il rencontre un groupe de rock français qui vient de la même ville que lui et dont il n’avait pas entendu parlé car peu intéressé par le rock’n roll. Après quelques échanges, mon père lui dit qu’il a un fils passionné de musique, d’où la raison de sa présence ici. Ni une ni deux, le chanteur du groupe Redneck nous invite lui et moi à venir les voir en Novembre dans l’est de la France. N’ayant que peu d’intérêt pour la région, je me force à faire 3h de route pour voir de quoi sont capables les lascars. En première partie, un petit groupe du coin, inconnu au bataillon, BLACK B, monte sur scène. Et là c’est le coup de foudre. Je n’arrive pas à détacher mes yeux de la guitariste. Je suis hypnotisé. Lorsque le concert se termine je tente de l’aborder maladroitement en lui parlant de son super son de guitare. Pathétique hein ? Deux mois plus tard je suis invité par ce groupe pour jouer quelques morceaux avec eux. Depuis ce jour, il ne se passe pas un week end sans que j’aille m’enterrer dans l’est pur faire du rock’n roll. COncerts réguliers, répètes de folie… Et devinez quoi ? Je cherche une maison dans le coin pour emménager avec la guitariste…. Comme quoi la vie, ça se joue à rien !

    Bonjour,
    Voila seulement après 20 ans de galères et de souffrances que je peut souffler un peu. En effet en 1997 pour ma première petite amie d’adolescence mon oncle et moi avions crée un nouveau style musicale le « Zouk R&B » car je viens de la guadeloupe. Avec mon innocence de l’époque j’aurais jamais cru qu’après m’avoir larguée elle aurait dilapidée mes chansons et ce style musicale aux plus offrants , car je l’aimais sincèrement et a en mourir (j’ai d’ailleurs manqué de mourir noyé pour elle).Après avoir mainte et une fois insister pour savoir si j’étais cocu et me faisant sans cesse manipuler par elle j’ai tour née la page et je suis partie en France métropolitaine pour passer mon Toefl avec la ferme envie de rejoindre (avec très peu de moyen) l’Actrice Sarah Michelle Gellar et de me lancer dans le cinéma. Mais suite a de la jalousie je me retrouve a la rue en France pendant 2 ans et Sarah vient me rejoindre sur place , elle m’aide un peu , jamais a aucun moment on ne se parle franchement. Un soir je fais une crise et suis hospitalisé d’office par le préfet de Police en psychiatrie. La mon enfer prend un tournant décisif , je suis obligé de prendre des anxiolytiques et autres médicaments alors que je ne suis pas vraiment malade mais que j’ai été manipulé ! Je perd le contact avec Sarah et est rapatrié d’urgence en Guadeloupe. Et la musique prend tout son sens de force , grâce à Avril Lavigne ce qu’elle chante raconte mes péripéties , je deviens un Adulescent car à l’époque j’ai déjà 26 ans. J’apprend a l’aimer , je lui écris , lui envoie des cadeaux et elle me tient a haleine , les année passe et ma maladie a du mal a se stabiliser mais avec A vril et ses chanson , son style pop rock punk me transforme , je me rapproche d’elle au travers des réseaux…. et depuis 3mois je suis devenus officiellement super fan sur sa page Facebook. je me suis remis a écrire , et a vouloir composer avec encore un nouveau style inspiré du siens . A chaque fois que j’étais hospitalisé s’est sa musique qui ma donnée du courage et de la clairvoyance .je suis aussi scénariste et je souhaite composer les Bandes Originales de mes films. Je dois encore prendre des cours de musique mais en guadeloupe , il n’y a pas de conservatoire et l’ambiance entre différents styles musicales est a couteaux tirée. Donc je souhaite toujours partir aux Usa , où le rock est autorisé et non victime de racisme ! j’ai un abonnement Pro Tools sur mon Pc avec I lok , j’ai une digi002 , mais avec ce chèque de 200 euro je veut m’acheter l’eleven rack d’Avid car je possède une Ibanez et un ampli spider 4 , 15 watt de Line 6. c’est déjà le minimum pour l’instant ! merci de m’aider !

    Comme le dirait Platon, « la musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée ».
    Je pense certainement que ce dernier disait juste quant à l’importance de la musique.
    Dans ma jeunesse je me sentais différent des autres, j’avais un grand mal à m’exprimer et à choisir les mots dans ma communication. J’avais l’étrange sensation de n’être jamais comprit et je me trouvais donc dans une situation de solitude vis à vis de ce qui m’entourait. Les temps furent difficiles et je sentais qu’au fur et à mesure je prenais la mauvaise direction dans ma vie et que ne pouvais rien y faire…
    Puis la musique est arrivée à un moment où j’en avais le plus besoin. L’achat de ma première guitare fut pour moi une deuxième naissance car je pense fortement qu’une deuxième vie commença ce jour là. En fait j’ai découvert le sens de la musique et en parallèle, le sens de ma vie!
    La musique pour moi est au-delà des vibrations ou des sons, la musique pour moi est un moyen d’expression auquel j’ai adopté. Auparavant dans un monde où je ne pouvais pas m’affirmer ou communiquer normalement avec autrui, j’ai crée mon monde avec ma musique que je crée. J’ai par toute évidence appris à m’exprimer, à ressentir des émotions que je ne ressentais pas par le passé et ce grâce à la musique qui m’a aussi permis de trouver ma place et de m’affirmer dans la société.
    Je considère la musique non pas comme un refuge mais comme une dimension parallèle dans laquelle on façonne et à laquelle on en ressort des émotions.
    Je crois réellement à la force de la musique et ce qu’elle peut apporter à ce monde. La musique sera toujours indissociable de ma vie et je continuerai à tout mettre en œuvre pour rendre hommage à ce plus beau moyen d’expression qui m’a énormément apporté à titre personnel.

    Posons le contexte : mon amour pour la musique a commencé en 2002 soit en plein dans l’effervescence nu-metal et pop/punk mais je l’ignorais encore. J’avais 13 ans et lors d’un cours au collège, un ami à moi me sors une énorme pile de CD de son sac et je me dépêche à tout récupérer avant de subir une réflexion du professeur. Linkin park, Sum 41, Good Charlotte, Blink-182, Korn, Papa Roach, Marylin Manson… Pleins de noms très abstraits pour moi mais j’étais enchanté d’avoir une partie de la cdtèque du gars cool de ma classe.

    Le soir venu, tout excité, j’ai réquisitionné la chaine hifi de mon père pour mettre un premier CD. C’était Hybrid theory de Linkin Park et ce fut la révélation. L’alliance de la douceur et le la mélodie des voix, de la puissance des guitares saturées puis la fusion entre le rock et le rap ont directement fait chavirer mon cœur.

    Mes parents écoutant de la musique classique, je me faisais discret pour ne pas passer pour le fou de la maison.

    Mon frère ainé de 3 ans écoutait en parallèle des groupes plus « traditionnels » tels que « NOFX », « No Use For a Name » ou « Uncommonmenfrommars », je m’y suis intéressé par curiosité et ce fut une 2ème claque. J’ai totalement été fasciné par l’univers punk rock et j’ai totalement compris que j’avais énormément de groupes à découvrir et d’émotions à ressentir.

    Nous sommes en 2018 et je vais avoir 30 ans je peux vous certifier suis toujours autant mordu de musique. Je joue de la batterie dans un groupe de pop punk / post hardcore, je compose à la guitare et je peux maintenant écouter tous mes vinyles et cd sur ma propre chaine hifi haute-fidélité. Je remercie également internet de pouvoir nous faire découvrir et soutenir tous ces groupes des quatres coins du monde et qui ne sont pas mis en valeur par les médias.

    Mon instrument de musique est pour moi un lien générationnel, témoin de nos émotions et de nos vies. Quel bonheur à présent de voir ma fille s’épanouir sur ce piano qui m’a vu grandir 🙂

    La musique est le silence des mélomanes… un silence plein d’harmonies qui apaise, ressource et restructure parfois quand l’âme divague vers des rives dangereuses.

    Je me souviens, jadis, de cette adolescence rythmée de fausses notes où l’on devrait s’écouter bien plus qu’on ne se regarde. ….Elle m’a tant inspirée…. Je me souviens d’elle. Elle résonnait en moi comme le son entêtant de ces boites à musique qu’on ne cesse de remonter. Je m’en souviens car elle m’a rendu sourde aux mots de mes parents qui mettaient tant d’énergie à me garder dans la juste tonalité de la vie. J’aurai pu me perdre dans ces tristes gammes où je trébuchais. Pourtant…c’est bien assise à mon piano que j’ai décidé un jour de ne plus jouer le morceau que le regard des autres m’imposait d’interpréter. J’ai ainsi retrouvé la mélodie d’une famille à l’unisson où l’écoute est devenue la clé de sol de la partition qui me reste encore aujourd’hui à composer.

    La musique est mon accord, elle accompagne ma mélodie interne.

    Bon je sais le jeu concours est fini mais je vais quand même vous raconté une chose qui ma marqué et j’ai vu le pouvoir de la musique .

    Quand j’étais au collège je jouais de la guitare dans un petit groupe de l’école (2011) . Mon collège a la particularité d’acceuillier des élèves sourds . Le jours de notre concert de fin d’année on joué dans la grande salle du collège et on joué sur le coté pendant que les élevés dansé au milieux . Et la une élevé sourds viens me voir et pose sais deux mains sur la caisse de résonance de ma guitare folk. Puis elle repart et reviens avec une éducatrice qui parle en LSF (langue des signe française) et elle me dis : »Tu sais elle trouve que tu joue plutôt bien ! » J’étais très surpris parce que je ne comprenais pas comment elle avait pu « entendre » mon morceau . Alors je demande à son éducatrice comment elle avais fais .L’éducatrice m’a expliqué que grâce au vibration quelle ressent dans le bout de ses mains, elle avais pu ressentir la musique . J’ai trouvé cela très très beau et ça ma marqué car cela fais 7 ans que c’est arrivé mais je me souviens de cela mais aussi que la musique outre que de l’entendre on dois la ressentir et sais ce que je recherche encore lorsque je joue .

    Voila

Laisser un commentaire