Introduction aux Synthétiseurs Modulaires

Introduction aux Synthétiseurs Modulaires

Les premiers synthétiseurs sont devenus extrêmement populaires dans les années 70. Les racks complètement remplis étaient plus haut et larges que leurs opérateurs et surtout très chers, donc difficilement accessibles pour la plupart. Avec les années, la taille et les prix ont diminué et on a alors assisté à la naissance des  Roland System 100M, System 700, E-Mu Modular, Arp 2500, EMS Synthi 100, Synthi AKS, Synthi A ainsi que divers modules Buchla qui sont vite devenus des classiques.

Avec la tendance grandissante des synthétiseurs et le retour aux technologies analogiques, Doepfer Musikelektronik développe en 1996 l’Eurorack qui va standardiser la taille des racks et modules et devenir aux fil des années LE format dominant. Eurorack propose aujourd’hui plus de 5000 modules différents et des kits à assembler soi même regroupant plus de 270 fabriquants parmis les plus renommés dans le monde des synthétiseurs. En plus des modules analogiques, il existe aujourd’hui un grand nombre de modules digitaux qui étendent encore plus le champ des possibles!


Mais un synthétiseur modulaire, c’est quoi?

Pour faire simple, il s’agit un instrument de musique électronique qui consiste en une multitude de composants (modules) utilisés et combinés pour créer des sons. Les modules sont connectés entre eux par des câbles de patch, patchbays et autres sélecteurs, qui permettent ainsi un grand nombre de connexions et permutations possibles.

Il faut ensuite faire la distinction entre les modules qui génèrent le son (VCO = Voltage Controlled Oscillator) , les modules qui modifient le son; comme les filtres par exemple (VCF = Voltage Controlled Filter), et enfin les modules qui modifient le comportement du son sur la durée en faisant usage d' »enveloppes » (VCA = Voltage Controlled Amplifier or EG = Envelope Generator). Ces enveloppes fonctionnent selon le principe d’ADSR (Attack, Decay, Sustain and Release) et participent à la formation du son final en agissant sur chaque étape de l’oscillation.

Cependant il existe de nombreux autre modules dédiés à des usages bien précis. Tous les modules analogiques sont contrôlés par Voltage Control. En utilisant des câbles de patch pour connecter un clavier ou un séquenceur générant le signal à un module de son (VCO), le Voltage Control change en fonction des touches pressées sur le clavier de telle sorte que la hauteur du son du son dans le module change de manière parfaitement synchronisée. Un séquenceur fonctionne sur le même principe, simplement avec des intervales et rythmiques prédéterminées.

Patch cables

Patch cables

Il existe également des contrôles de voltage qui ne résultent pas dans un changement continu du son mais seulement momentané. Ces contrôles sont appelés « gate » et « trigger ». Un gate joue sur la longueur de la note et un trigger permet de déclencher un autre son ou effet sans altérer le signal déjà existant.

Une fois la connection entre les modules est établie et le son recherché est atteint, on réfère au résultat comme un « patch », la structure complète résultant de la combinaisons des différents modules connectés par les câbles de patch.

Et c’est là qu’on commence vraiment à s’amuser avec les synthés!… une fois décidé sur le type de musique qu’on souhaite créer bien entendu. En fonction du champ d’application de vos sons, il vous faudra investir dans les différents modules nécessaire pour les réaliser et cela peut s’avérer coûteux. Il est donc conseillé d’apprendre à déterminer au préalable le type de son, oscillation, filtre, réverbération… nécessaire afin d’éviter les dépenses hasardeuses.

De toute manière, vous aurez toujours possibilité d’étendre vos horizons soniques en ajoutant des modules au fur et à mesure.

 

De quoi ai-je besoin pour trouver mon son?

La liste suivante devrait vous aider à vous repérer dans la jungle des produits Eurorack.

Case

La construction et le développement d’un synthétiseur modulaire implique d’avoir une boîte dans laquelle placer vos modules et les alimenter. La Doepfer A-100 LC1 Low Cost Case par exemple est un excellent point de départ qui comporte un panneau de connexion 8 ports et un bloc d’alimentation.

Si vous souhaitez passer un cran au dessus, vous pouvez également opter pour la Intellijel Designs 7U Stealth Case 104 HP qui propose 28 ports de connexion et un panneau d’alimentation plus pratique.

Module d’entrée et sortie

Qu’on parle d’un petit ensemble ou d’un immense rack de modules, d’une utilisation live ou studio, tous les modules doivent aboutir à un point de sortie qui vous permettra d’y brancher un système son ou bien d’y connecter un autre rack. Ces modules d’entrées et sorties (« Input » et « Output ») vous permettent donc de tirer le son de votre système pour arriver jusqu’à vos oreilles et celles de votre public.

Un des modèles les plus populaires est le Vermona Modular TAI-4 , qui propose 2 entrées et 2 sorties symétrique via Jack et XLR:

Oscillateur

Afin de produire des sons avec votre Eurorack, vous avez nombreuses options à disposition. La plupart des synthétiseurs offrent une synthèse de sons substractive qui consiste d’oscillateurs envoyés par VCA dans un filtre (VCF). Le tout est ensuite modulé par différents filtres enveloppe et LFOs.

Le Verbos Electronics Complex Oscillator est une petite merveille dans son genre et se base sur un principe nommé « West Coast ». En plus des nombreux contrôles de voltage disponibles, il offre des courbes d’oscillation en triangle, carré, et dents de scie ainsi qu’une modulation FM/AM de l’oscillation principale.

Filtres

Les filtres sont indispensables pour sculpter votre son. Il en existe de très nombreux, dont les fabriquants et les usages sont tout aussi différents. Il faut donc s’y attarder un peu pour saisir toutes les nuances et comprendre les modules avant de prendre sa décision, notamment si vous êtes à la recherche d’un son bien spécifique. Les filtres multimode sont actuellement extrêmement populaires pour cette raison, car ils offrent plusieurs types de filtration. Le Waldorf VCF1 en est un très bon exemple. Il offre plusieurs entrées et sorties, 3 modes de distorsion dont 2 sont équipées de sorties séparées, s’assurant ainsi que vous puissiez manipuler votre son à volonté.

Courbe enveloppe

Les paramètres d’une courbe d’enveloppe associée à une ou plusieurs modulations permet de créer des sons vraiment uniques. C’est là que brille le Mutable Instruments Stages Segment Generator . Fonctionnant avec une courbe d’enveloppe complexe à 6 étages, il peut également être utilisé comme LFO et séquenceur 4 étapes et donc être utilisé comme source de modulation.

Modulateur

Un système modulaire repose principalement, comme son nom l’indique, sur les modulations! Et par la donc, sur la manière dont vos modules communiquent entre eux. Avec un modulateur comme le Erica Synths Modulator vous disposez de deux canaux LFO qui incluent une source sonore et 8 courbes qui peuvent être mélangées entre elles à volonté. MATHS by Make Noise, un module multieffet, offre un tas d’autres possibilités et peut être utilisé comme filtre, enveloppe, LFO, oscilllateur et limiteur. Un monstre de modulateur qu’on trouve dans de nombreux Euroracks.

 

Mixeur

Si vous utilisez différentes sources sonores dans votre Eurorack, vous aurez sans doute besoin d’un mixeur. Il sera non seulement utile pour gérer ces sources, mais sera également capable de contrôler les voltages et d’offrir de nouvelles entrées pour vos modulations. Le module Gate Mix du fabriquant berlinois ACL (Audiophile Circuit League) est un très bon représentant de cette catégorie, car en plus d’être un mixeur 4 canaux avec une fonction de mute par contrôle de voltage, c’est un module très solide, fiable, offrant une rendition neutre et sans bruits.

Sequenceur

Un séquenceur modulaire dans votre Eurorack également à prévoir si vous souhaitez ouvrir la porte à une variété infinie de combinaisons mélodiques et rythmiques de vos sons. Le marché est encore une fois innondé de ces modules et il sera donc bien de regarder les différentes variations. Un  modèle classique pour bien démarrer est le Doepfer A-155 par exemple, qui propose 2 rangées de switches 8 step qui peuvent être complétés par le Doepfer Sequencer Controller A-154. Il en existe bien sur beaucoup d’autres, tel que le Twisted Electrons Cells Module , qui vous permettra également de créer les patchs les plus complexes et les regrouper en des séquences intéressantes.

Effets

Les effets ont également leur place dans les systèmes modulaire car ils offrent de nombreuses textures différentes à votre son, et permettent de l’emmener dans des directions originales et toujours plus stylisées. Le module Softube Clouds de Mutable Instruments est un effet granulaire qui sépare votre signal entrant en 16 grains en temps réel et propose de nombreuse options de traitement indépendant de leur position, longueur, hauteur ou texture. On peut également citer le module Radikal Technologies RT1701 EFFEXX qui dispose de 2 multieffets proposant respectivement 8 algorithmes chacun ainsi qu’une reverb pour satisfaire la flexibilité des systèmes Eurorack, notamment en ce qui concerne l’image stéréo des effets. Il existe de très nombreux effets sur le marché, vous avez donc de quoi expérimenter!


Avez vous déjà utilisé des synthés modulaires ou bien même un système Eurorack ? Quels sont vos modules préférés et lesquels recommendez vous ? Dites nous tout dans les commentaires!

👉Notre chaîne YouTube synthétiseurs👈

Author’s gravatar
La musique d'abord, mais la guitare surtout ! Guillaume rejoint Thomann en 2017 et en est actuellement à 588 pauses déjeuner passées dans le magasin à essayer du matériel !

2 commentaires

    Bonjour,
    Il y a une petite confusion dans cette article concernant le Clouds de mutable instrument , pas le softube clouds … Olivier Gillet son créateur l ‘à mis à disposition , firmware et plan ce qui permet de la fabriquer librement ou d en faire un plug in ,
    Plein de marques se sont lancées dans des répliques du clouds car il n est plus fabriqué ,

    Bonjour Christophe et merci pour cette clarification! Je n’étais effectivement pas au courant!

Laisser un commentaire