Dominik Schödel – Département batterie

Dominik Schödel – Département batterie

Age25
Originaire deBamberg
Musicien préféréASP
Meilleure chansonJeremy Soule - Luxon Theme
Meilleur albumWintersun - Wintersun

Salutations, Dominik! Raconte nous un peu ce qui t’as amené jusqu’au rayon batterie chez Thomann?
J’ai grandi à Burgebrach, à deux pas de Thomann, qui a toujours été pour moi et mes amis le point de chute de tout musicien. Après les études, j’ai cherché une formation de technicien du spectacle. Cela ne s’est finalement pas fait et Thomann était le second choix sur ma liste, choix que je n’ai pas regretté.

Faisons bien, faisons court : pourquoi la batterie?
Ce fût le choix du coeur. J’ai pu tester tous les instruments possibles dès mes 8 ans dans l’orchestre local, et cela tombait sous le sens. Toutes tentatives de m’orienter vers d’autres instruments comme la guitare ou le clavier furent des échecs, bien que je m’y suis mis depuis. C’est pourquoi vous trouverez chez moi aussi une guitare acoustique et un clavier.

Dominik on stage

Dominik sur scène

Tu travailles aussi dans la Thomann Coachingteam et sur le Thomann WIKI. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet?

Les deux projets sont entretenus par beaucoup d’employés de différents services sur leur temps de travail.
Le Thomann WIKI est un portail interne pour les employés, il se présente comme un wiki typique, et regorge d’informations sur les différents processus internes et les différents services. Il est ainsi très facile pour n’importe quel employé d’obtenir une info comme par exemple le montant des frais de port pour expédier un egg shaker en Thailande.

La Thomann Coaching Team est, comme le Thomann WIKI, faite par les employés pour les employés et organise régulièrement des formations sur la téléphonie. Petite explication : lorsque je fais un coaching, je m’assois à côté d’un collègue de la hotline et écoute les conversations qu’il a avec les clients. Je lui donne ensuite des astuces et des conseils sur ce qu’il pourrait mieux faire. Et le top c’est que nous agissons en toute indépendance, ainsi l’employé n’a rien à craindre sur le fait qu’un coaching puisse avoir des conséquences négatives.

Ton groupe « Faey » a un son singulier et vous jouez beaucoup d’instruments peu conventionnels comme la vielle à roue, le doumbek et d’autres percussions ethniques. Quels instruments joues-tu dans le groupe?
Je joue actuellement dans le groupe plusieurs percussions ethniques, en particulier une Doumbek Meinl HE-3018, des tambours à main Schlagwerk RTS 52 et Schlagwerk RT « RIQ » Riqq, ainsi que la viele à roue et différentes flûtes (sifflets, fifres et willow flute). Dans mon groupe précédent, j’ai joué du Death Metal pendant des années et à un moment j’ai eu besoin de changer de décor. J’ai effectué mes débuts à la viele à roue et aux percussions au sein de Faey. Notre musique a pas mal évolué ces dernières années, et par conséquent les instruments aussi. Je suis toujours très ouvert aux nouveaux instruments et aime voir comment je m’en sors.

Vous décrivez votre musique ainsi sur votre page d’accueil : « Mélodies et textes, qui comme par magie, ouvrent des portes secrètes dans les temps lointains et des mondes étrangers » Pourrais-tu nous éclairer la-dessus stp?
L’époque actuelle est pour beaucoup de gens si frénétique, qu’il deviendra toujours plus important de s’arrêter et d’entrer en soi-même. Avec notre musique nous voulons libérer les gens de leur routine et les faire entrer au sein de notre univers, composé d’histoires chantées et parlées.
Nos textes sont en partie issus de poèmes de Robert Louis Stevenson ou Schiller, d’anciens textes traditionnels en allemand, anglais et finlandais mais aussi de textes écrits par nous -mêmes. Nous composons cependant toute la musique.

 

Quel type de musicien es-tu sur scène? Plutot cool ou bête de scène?
C’est marrant car les membres de mon groupe m’ont déjà qualifié de bête de scène. Je me trouve personnellement plutôt relax, avec de courtes exaltations. 😉

Panne ou problème techniques sur scène : quelles expériences personnelles peux-tu partager sur le sujet?
Lors d’un solo de Doumbek mon câble micro s’est glissé sous le retour de scène du guitariste qui a du me libérer…depuis j’utilise du sans-fil! 🙂

Dernières questions :

Headbang…
…uniquement avec la coiffure appropriée.

Les dernières minutes avant de monter sur scène…
…sont supers, pour visiter les toilettes une fois encore.

Une chute de scène…
…à éviter.

Author’s gravatar
Passionné de musique et de son, j'ai rejoint le petit village d'irréductibles musiciens de Treppendorf en 2005 pour finalement y poser mes flightcases.

1 commentaire

    Un métier de passionné. Bravo Dominik et bonne continuation pour la suite.

Répondre à Jérémy Delage Annuler la réponse