Comment sont fabriquées les cymbales ?

Comment sont fabriquées les cymbales ?

Vous êtes-vous déjà demandé comment les cymbales « fait-main » sont fabriquées ? C’est un travail ardu et de longue haleine ! Nous avons visité les différents ateliers de fabrication des cymbales  Zultan à Istanbul et voici notre journal de bord ! Zultan propose 10 séries de cymbales et plus de 150 modèles. La marque est la propriété de Thomann depuis 2011. Elle s’est établie sur le marché comme une alternative sérieuse aux marques traditionnelles et convainc de plus en plus de batteurs débutants, amateurs et professionnels. 


Première étape du voyage, l’usine qui fabrique la série Zultan Dark MatterEn arrivant sur place, nous avons été frappé par la petite taille de l’atelier. La pièce devait faire 65m2 avec des températures pouvant monter jusqu’à 60 °C. Le responsable de l’atelier nous a expliqué que les employés travaillent 8 heures par jour, 5 jours par semaine et qu’ils connaissent toutes les étapes de la fabrication. Ainsi personne ne doit passer la journée complète devant le four et on se relaie aux différents postes de production. Le processus de fabrication des cymbales se divise en 3 étapes : la fonte, le martelage et la finition.

La fonte

L’alliage du bronze traditionnel des cymbales est fondu dans des pots profonds. Ces derniers sont chauffés jusqu’à 1200°.

Lorsque le métal en fusion boue, on le verse dans des moules en fonte. Une fois que l’alliage a durci, on le retire de son moule. Il a alors la forme d’un disque plat. On passe ensuite les disques au four à bois, comme des pizzas, à 700° avant de passer les disques chauffés à la presse à rouleaux, jusqu’à obtenir l’épaisseur souhaitée.

L’étape suivant consiste à former la cloche au centre de la cymbale à l’aide d’une presse hydraulique. La cymbale est ensuite nettoyée est un trou est percé au centre. On peut passer à l’étape suivante du martelage, du fraisage et du polissage.

Il existe une autre méthode plus traditionnelle, pour laquelle les fours sont creusés dans le sol. Afin de découvrir ce procédé, nous avons visité un autre atelier situé à 2h d’Istanbul, ce type de fours étant interdit en ville en raison de la chaleur qu’ils produisent. Pas de four comme dans l’atelier précédent ici, et une température beaucoup plus élevée ! La fonte prend du temps, environ 3 à 4 heures. L’opération est répétée 3 fois, une journée par semaine, ce qui suffira à la production de 40 cymbales environ. Le procédé de fabrication traditionnel prend donc plus de temps.

 

Le martelage

L’étape suivante consiste à marteler la cymbale afin de lui faire prendre la forme et de lui donner les caractéristiques sonores souhaitées. C’est la taille du marteau, le nombre de coups et la façon de marteler la cymbale qui lui conférera ses attributs.
Tommi (Social Brand Manager de Zultan) et Adrian (Chef de produit batterie et percussions chez Thomann) on pu tester le martelage et ce n’est pas si simple !

 

La finition

La finition se compose de 3 étapes principales : le fraisage, le polissage, et l’impression du logo. Le fraisage va donner à la cymbale sa forme en surface et affecte également son épaisseur. Le polissage permet de protéger la cymbale de la poussière et de la saleté. L’impression du logo est quant à elle réalisée à la main sur chaque cymbale Zultan.
Au fait, tous les ateliers de production Zultan récupèrent le metal lors du fraisage afin de produire de nouvelles cymbales. Rien n’est jeté et tout est recyclé!

La visite vous a plu ? Suivez Zultan sur Facebook and Instagram !

Author’s gravatar
Passionné de musique et de son, j'ai rejoint le petit village d'irréductibles musiciens de Treppendorf en 2005 pour finalement y poser mes flightcases.

3 commentaires

    superbe travail il faut le voir pour ce rendre compte

    Travail de fonderie d’art. Les cloches et les statuts sont également faites comme ça

Répondre à Gallien Mireille Annuler la réponse