Comment construire, arranger et harmoniser une mélodie

Comment construire, arranger et harmoniser une mélodie

 

On a tous un processus différent pour écrire des chansons: paroles d’abord, ou bien musique, une progression complète ou bien plusieurs assemblées …  Peu importe l’approche, il est parfois bon de se rappeler pourquoi on a commencé à jouer d’un instrument, et bien qu’on se perde un peu dans les méandres du matériel, des improvisations et jams sans fin, l’objectif de l’instrument est de créer une mélodie et de transformer cette mélodie en chanson!

Ca commence avec une idée, une phrase, une note, et il vous faut ensuite travailler cette idée pour arriver à un paysage plus complexe et capable de transporter votre message et vos émotions en musique.

Voici quelques conseils pour vous aider a passer l’étape de mélodie isolée à la construction d’une chanson!

 


 

Improviser c’est la clé!

Si vous avez une courte mélodie ou phrase en tête, voilà un conseil qui a régulièrement fonctionné pour moi et m’a permis d’amener ça à quelque chose de plus complexe: l’improvisation.

Et ce que je veux dire par improvisation c’est bien souvent créer une boucle avec la mélodie en question (soit en l’enregistrant dans votre DAW ou via un looper) et de jouer ensuite par dessus! Cela booste vraiment la créativité et vous permet de trouver des harmonies intéressantes, quelques accords qui iraient sous la mélodie en question.

C’est une manière facile de développer votre idée originale, la rendre plus complexe et générer de nouvelles idées qui pourraient rapidement vous mener à voir la structure d’une chanson.

 

 

Les accords et la théorie (et oui il en faut…)

Alors oui je sais la théorie parfois c’est pas marrant et vous avez sûrement plus envie d’apprendre à jouer des morceaux que de passer des heures à lire sur les concepts de modalité ou de répéter en boucle les quintes de la gamme majeur.

Mais vous arrivez à un point dans votre composition ou un peu de théorie représente un bond en avant phénoménal! Si vous avez une suite de 3 accords et bloquez complètement sur comment vous allez résoudre ou continuer la progression, un bon moyen d’avancer est de jeter un oeil sur ce que vous avez, et de déterminer dans quel gamme et mode vous vous trouvez.

On peut conclure avec un exemple pratique: Vous avez trouvé la suite Do Majeur, La mineur et Ré mineur (I, vi, ii), vous pouvez assez facilement déterminer que vous êtes dans la gamme de Do et qu’une résolution possible est Sol Majeur (V).

C’est pas forcément la manière la plus rock’n’roll de procéder, mais c’est d’une très grande aide pour faire avancer vos idées et développer ce qui était 3 accords joués au hasard en un couplet.

 

 

Ne restez pas bloqués sur un rythme ou un tempo!

Vous avez vos 4 accords, c’est un couplet, on progresse! Maintenant on arrive à un stade où il va falloir réfléchir à ce que vous voulez dire avec votre chanson, quelles émotions vous souhaitez véhiculer. Es-ce que c’est un cri de colère, une déclaration d’amour, une réaction au monde qui vous entoure?

Ces sujets, au delà d’être la source de potentielles paroles, vont grandement influencer la manière dont vous aller jouer vos quatre accords! N’ayez pas peur de faire des essais. Jouez vos accords à des tempos différents, et dans des structures différentes!

Tout le monde à entendu les accords Mi, Sol, Ré et La les uns derrières les autres en 4/4 des centaines de fois dans des centaines de chansons. Mais mettez ces mêmes 4 accords en 7/8 et c’est déjà un autre univers!

 

 

Sortez vos idées du moule, secouez, laissez reposer.

Vous avez déjà énormément avancé et avez maintenant plusieures mélodies et harmonies, un tempo et une structure. Le prochain gros blocage qui se pose régulièrement vient de l’organisation de ces idées.

Cette idée originale que vous aviez, ces 3 notes, rien ne les empêche d’être un pont et pas un refrain! Si vous en êtes arrivé à organiser la structure de votre nouvelle chanson, ne vous entêtez pas toujours à essayer de faire marcher telle ou telle mélodie en tant que … parce que bien souvent, si ça ne suit pas naturellement vous serez difficilement satisfait(e) du résultat final en forcant telle ou telle progression parceque votre idée de départ était d’en faire un refrain!

Faites le tri dans vos différentes parties, et expérimentez! Mettez celle ci en couplet, l’autre en transition et vice versa! Ca ne mènera peut être à rien et vous reviendrez à l’ordre d’origine simplement en changeant un accord, mais en tout cas procéder de la sorte va vous poussez à remettre en question chaque mélodie et questionner ses qualités dans le contexte d’une chanson, et plus uniquement en tant que simple mélodie.

 

Choisir le bon instrument… et la bonne clé!

Ok vous y êtes presque! La chanson est là. Maintenant arrive le moment de concrétiser tout ce travail et d’arranger la musique!

Cela veut dire, déterminer quelle mélodie va être chantée, quelle mélodie va être jouée et par quel instrument. Ce n’est pas toujours évident et cela implique encore une fois de garder l’esprit ouvert aux changements de dernière minute! Que ce soit en groupe, orchestre ou bien même juste avec les instruments virtuels de votre DAW, il est fort possible que cette harmonie qui sonnait bien à la guitare deviennent absolument incroyable une fois jouée au violon!

Et cela implique également que si une chanson s’envole complètement si telle ou telle partie est jouée par des cuivres par exemple, il est possible que vous deviez procéder à des ajustements de dernière minute au niveau de la tonalité!

Si la rythmique est trop grave ou trop aigue pour fonctionner avec ce saxophone qui rendrait la chanson mille fois mieux, ou bien même simplement la tessiture de votre voix, adaptez la grille d’accords un ou deux tons plus bas pour donner un résultat complexe mais cohérent.

Et paf! Ca fait des choc…une chanson!

 


Conclusion

Avant d’en finir avec cet article, gardez à l’esprit que les points mentionnés précédemment ne sont que des conseils et ne constituent pas une recette magique pour sortir un album par semaine!

Si seulement…

Mais si vous rencontrez des problèmes dans votre composition, avez tendence à rester coincés à l’étape « J’ai tellement de riffs », « Ok mais tu peux me jouer une chanson? »,  »Euh….Alors… Oui mais… », j’espère que ces astuces vous aideront à avancer un peu ! 😀

Author’s gravatar
La musique d'abord, mais la guitare surtout ! Guillaume rejoint Thomann en 2017 et en est actuellement à 588 pauses déjeuner passées dans le magasin à essayer du matériel !

3 commentaires

    Bravo bons conseils certains programmes informatique peuvent aussi aide voir enrichir les idées.

    Exactement, il ne manque que des conseils sur les logiciels à utiliser. Sinon l’article est très bien

    Pour ma part je crée des mélodies à la guitare mais impossible de créer des paroles !

Laisser un commentaire