10 Bons Conseils Pour Devenir Musicien Pro

10 Bons Conseils Pour Devenir Musicien Pro

Tu veux prendre un bon départ pour devenir un musicien pro ? Voir ton nom dans les crédits d’albums, ton groupe en haut de l’affiche et entendre tes morceaux à la radio ? Tu rencontreras un paquet de challenges à relever sur le chemin de la gloire…voici donc quelques bonnes habitudes à prendre pour atteindre ton but plus rapidement. 


1. le talent sans travail n’est qu’une sale manie
Tu veux devenir le prochain Satriani ou Van Halen mais ton legato et ta technique de tapping laissent à désirer ? Tu es batteur et quelques moulins difficiles te font perdre la tête ? Ce n’est pas une raison pour baisser les bras. Que tu sois débutant ou confirmé, l’entraînement et le travail régulier voire quotidien de ton instrument te feront avancer.

2. Avec du temps et de la patience on vient à bout de tout
Il est plutôt rare de rentrer des grooves sophistiqués ou des suites d’accords complexes du premier coup. C’est pourquoi avoir de la patience paie, surtout envers toi-même. Cela passe par des exercices parfois ennuyeux à répéter des centaines de fois. Garde en tête que tes idoles sont toutes passées par là.

3. Persévérance, secret de tous les triomphes
Cela nous conduit vers une autre bonne habitude à prendre : la persévérance. Se fixer un objectif et ne pas en démordre. Les vrais pros ne jettent pas l’éponge dans l’adversité ou face aux obstacles. Pendant que d’autres se disputent à propos de la dissolution du groupe, toi tu cherches déjà des solutions pour avancer.

4. Accepter les critiques ou l’art de progresser
En tant que professionnel en devenir, tu dois avec la peau dure et être capable d’encaisser les commentaires et critiques de tes collègues musiciens, mais aussi du public. Les pros savent utiliser la critique et la rendre constructive, qu’elle vienne de la presse ou de leurs fans, ou encore de commentaires débiles sur SoundCloud.

5. Toujours par deux ils vont. Ni plus, ni moins. Le maître et son apprenti.
Avoir un mentor est souvent déterminant pour progresser. C’est une personne qui a déjà atteint les objectifs que tu t’es fixés et ses conseils sont souvent pertinents. Il connait le chemin pour l’avoir déjà emprunté. La suite ? Tu la connais : c’est l’élève qui dépasse le maître !

6. Viser la lune pour atteindre les étoiles
Que soit en matière de dextérité ou de théorie musicale, il y a toujours de la marge pour s’améliorer et découvrir de nouvelles techniques. Mais pas seulement. Un peu de savoir-faire en matière d’équipement, mais aussi avoir des connaissances sur les questions juridiques, promotionnelles et commerciales pourra se révéler bien utile tout au long de ta carrière.

7. Prends soin de tes affaires (et de ta musique) ! 
Ta maman te l’a assez souvent répété ! Le musicien pro a conscience de l’importance de ses investissements, et prend soin de son équipement, son outil de travail. Même chose pour tes compos qu’il faut protéger afin d’obtenir un statut légal d’auteur compositeur.

8. Un homme averti en vaut deux
Si tu es bien préparé pour les répètes, les concerts et les sessions d’enregistrement, alors tu penses et agit déjà comme un pro. Et même si on ne peut jamais tout prévoir à l’avance, c’est un bon début. As-tu déjà apporté des portées vierges à l’école de musique ? Des cordes de rechanges en répète ? Des piles de rechange pour ton système sans-fil à un concert ? Si oui, tu es sur la bonne voie !

9. La ponctualité est la politesse des rois
Une vertu indispensable. En arrivant en avance tu montreras ton sérieux et tes ambitions professionnelles. C’est une qualité souvent négligée par les amateurs. Et il n’est pas conseillé de débuter dans ce métier avec une mauvaise réputation. 

10. L’amour du risque
Ah oui…et entre la pratique de l’instrument, les répètes et la planification des concerts, tu dois toujours être prêt à prendre des risques. Pas besoin de sauter de la structure lumière sur scène mais un peu de folie et de surprise plait toujours à l’audience, un solo improvisé, une jam session ouverte…fais ton propre truc !

 

Author’s gravatar
Passionné de musique et de son, j'ai rejoint le petit village d'irréductibles musiciens de Treppendorf en 2005 pour finalement y poser mes flightcases.

3 commentaires

    Le travail, le travail, encore le travail pour devenir un cracks… et si il te reste un peu de temps, profites en pour travailler encore les plans ou tu n’as pas été très bon…

    L’amour du risque… mais tellement ! Un groupe de musique ou un musicien pro, c’est comme un entrepreneur au final 🙂

Répondre à RockMa Annuler la réponse