10 choses que vous ignoriez peut-être sur John Lennon

10 choses que vous ignoriez peut-être sur John Lennon

Un hommage à la légende

John Lennon, co-fondateur et membre des légendaires Beatles, est dans le moindre doute l’une des figures les plus importantes de l’histoire de la musique. Il reste l’un des auteurs-compositeurs les plus brillants de la musique contemporaine et un des musiciens les plus influents de tous les temps. Il est mort beaucoup trop tôt à l’âge de quarante ans. Le 9 octobre de cette année, John Lennon aurait eu 80 ans.

1. Deuxième prénom inspiré par la Seconde Guerre Mondiale

John est né le 9 octobre 1940 pendant la Seconde Guerre mondiale. Façonné par des circonstances et conditions de vie difficiles, il a grandi avec sa tante. Son nom complet était « John Winston Lennon », son deuxième prénom faisant référence au premier ministre britannique de l’époque, Winston Churchill. Churchill était lui aussi un rebelle avec beaucoup d’insécurités et une pensée politique qui n’est pas sans rappeler les idéaux de John: « Si tout le monde exigeait la paix au lieu d’un nouveau poste de télévision, alors il y aurait la paix. »

2. Un guitariste humble mais talentueux

John ne s’est jamais particulièrement vanté de son talent à la guitare, pour lui c’était plutôt un moyen d’arriver à une fin: l’écriture et la composition de chansons. Cependant son jeu rythmique était si bon qu’il est assez facile de passer à côté, tant il se fondait parfaitement dans les chansons. Malgré sa nonchalance son jeu de guitare était vraiment novateur pour l’époque. John jouait les parties rythmiques sur des triolets rapides comme sur « All My Loving » et utilisait pour cela des accords dits de banjo, c’est-à-dire des accords à quatre cordes.

3. Compositeur et écrivain complexe

Les tempos et les combinaisons d’accords des chansons de Lennon étaient tout sauf classiques. Alors que des groupes comme les Rolling Stones étaient plus orientés vers le blues, Lennon & Co. faisaient usage d’accords majeurs et accords mineurs et a incorporé des changements clés dans de nombreuses chansons qui sortaient du carcan des progressions « fondamentale tierce quinte ».

Que la complexité soit intentionnelle en termes de théorie musicale ou plus accidentelle, ce n’est pas vraiment clair. John Lennon a écrit: « Je ne maîtrisais pas encore le la mineur7 à ce moment-là; j’ai donc utilisé le la mineur. »

 

4. De la Reeperbahn au reste du monde

Les Beatles n’ont pas démarré devant des foules en délire, loin de la. À partir de 1960, ils ont pris résidence à Hambourg, où ils se produisaient régulièrement au Star Club comme house band, parfois, plusieurs fois par jour. Et disons simplement qu’ils n’avaient pas trop de problèmes pour s’entendre sur scène avec ces foules. Cela était sur le point de changer lorsqu’ils sont retournés à Liverpool. La Beatlemania a éclaté dans le monde entier, avec les cris et pleurs hystériques bien connus des fans. Les amplificateurs et les systèmes de son de cette époque ne peuvent être comparés à ceux d’aujourd’hui, donc dans la plupart des concerts, les Beatles ne pouvaient pas s’entendre à cause des fans assourdissants. John détestait ça.

5. Le Rooftop Concert

Le dernier concert commun des Beatles a eu lieu le 30 janvier 1969 et est connu comme le rooftop concert (concert sur le toit). Ils ont joué sur le toit de l’immeuble Apple à Londres et avaient filmé la performance, destinée à être utilisée dans le film « Let It Be ». À cette époque, les Beatles venaient de traverser une période difficile dans les relations personelles entre les membres, et le Rooftop-Concert était le signe de leur dissolution imminente, mais pas encore annoncée. Peu de temps après, en 1970, McCartney et Lennon quittent le groupe. Ils se sont même disputés pour savoir qui serait le premier à partir!

 

6. Penseur et activiste pour la paix

Aux côtés de sa deuxième épouse Yoko Ono, qu’il avait rencontrée en 1966, John était fermement engagé pour la paix dans le monde. À maintes reprises, ils ont participé à des manifestations publiques contre la guerre du Vietnam. Il n’était pas « seulement » co-fondateur et chef de file des Beatles mais aussi un important militant pour la paix et un critique social. En tant qu’artiste solo, il a écrit de nombreuses chansons à motivation politique comme « Give Peace a Chance » et « Happy Xmas (War Is Over) » et bien sur son morceau le plus célèbre « Imagine ».

 

7. John et ses guitares électriques

Pour les guitares électriques, Lennon s’était principalement appuyé sur les modèles Rickenbacker-325. A partir de 1965, il joue presque exclusivement son Epiphone Casino. La guitare a commencé sa vie en finition sunburst avant d’être peinte de motifs complètement psychédéliques, puis poncée à nouveau jusqu’à une finition naturelle visible par exemple au Rooftop Concert. La particularité du modèle Casino est que contrairement à la plupart des semi-acoustiques, elle n’a pas de bloc central résultant dans une table qui vibre beaucoup plus librement, parfait pour les sons clairs ou légèrement crunchy!

8. Sa guitare acoustique vendue aux enchères pour $2.4 million

John avait acheté une Gibson J160E à Liverpool en 1962. Il a joué cette même guitare avec Paul McCartney, des chansons comme « All My Loving », « I Want to Hold Your Hand » et « She Loves You ». Lors d’un concert en décembre 1963 à Londres, la guitare a malheureusement disparu. En 2015, après plus de 50 ans dans l’ombre, cette Gibson est réapparue à la « Rock’n’Roll Auction » à Beverly Hills, mise en vente par la maison Julien’s, où elle a été achetée pour la modique somme de 2,4 millions de dollars (environ 2,2 millions d’euros).

9. La tragédie de sa mort

Le 8 décembre 1980, John a été tué devant sa maison dans Central Park à New York, de quatre balles à bout portant tirées par David Chapman. Transporté en urgence au Roosevelt General Hospital, il décède de ses blessures peu après son arrivée. Son meurtrier a plaidé coupable et est détenu depuis dans une prison de New York. Après 40 ans derrière les barreaux, il montre pour la première fois des remords et s’excuse pour ses actes. A ce jour, la commission de probation lui a refusé la libération conditionnelle 11 fois.

10. Son héritage

« La vie, c’est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire d’autres choses. »

John Lennon était un provocateur, cynique, pacificateur, bienfaiteur. Il a enrichi toutes nos vies. Celle des précédentes générations directement, celle des plus jeunes avec la musique et l’idéologie qu’il a laissé derrière lui.

Author’s gravatar
La musique d'abord, mais la guitare surtout ! Guillaume rejoint Thomann en 2017 et en est actuellement à 588 pauses déjeuner passées dans le magasin à essayer du matériel !

1 commentaire

    J’ai apprécié cet article qui évoque la légende de John. Merci

Laisser un commentaire